Trésor du Tibet - statue de Guanyin

Publié le 2018-05-17 à 13:54  |  China Tibet Online

Époque : érigé au septième siècle après J.-C.

Matière : Bois de santal naturel recouvert de poudre d'or

Taille : Moins de 1 mètre de haut et environ 10 centimètres de large, la zone faciale couverte d'or

Lieu : Palais du Potala, dans la grande salle de Guanyin

Le Palais du Potala abrite de nombreuses œuvres d’art et des sculptures précieuses. Parmi les trésors inestimables que l’on trouve presque partout, l'image de Guanyin du " Phagpa Lhakhang " est pourtant baptisée "le trésor de la mairie", ce qui suffit à démontrer son extraordinaire valeur.

En sanskrit, "Potala" signifie le sanctuaire de Guanyin. Le bouddhisme tibétain croit que le Tibet est l'endroit où Ganyin pratiquait le bouddhisme, que Songtsen Gampo est l'incarnation du Guanyin pendant le règne de Tubo (un empire tibétain entre 629-877 après J.-C.), et que le palais du Potala est la demeure de Guanyin dans le monde terrestre. " Phagpa Lhakhang ", également connu sous le nom de " Temple du Bouddha supernaturel ", est la salle la plus célèbre du Palais du Potala dans laquelle se dresse la statue de Guanyin.

Ce temple est l'un des premiers édifices du palais du Potala. Il fut construit au VIIe siècle, entre 617-650 après J.C. sous le règne de Tsenpo Songtsen Gampo. L'autre bâtiment principale est la salle Fawang. Ces deux édifices sont les seuls du Palais Potala à avoir été construit par Songtsen Gampo. Cela signifie qu’ils ont une valeur historiques et culturelles incomparables comparé aux autres salles du Palais.

La rumeur dit que cette statue Guanyin, daté du septième siècle est faite d'un morceau de bois de santal intact qui ressemble exactement à un bodhisattva. Retrouvé à la frontière entre l'Inde et le Népal d'aujourd'hui, le morceau de bois n'a pas été sculpté mais seulement coloré pour devenir la statue que nous voyons aujourd’hui. Le Guanyin apparaît bienveillant, serein et glamour. Les magnifiques costumes et la couche dorée donnent à la statue une allure solennelle.

En plus de 1300 ans, elle a été prise plus d'une fois hors de Lhassa, soit par le conquérant en règne, soit par les vaincus en exil, et transférée de main en main parmi les chefs tribaux. Mais à chaque fois, il serait miraculeusement rendu au propriétaire d'origine et placé dans le palais du Potala, sur l'autel Phagpa Lhakhang.  Ces histoires légendaires ont peut-être apporté une valeur sainte à la statue et en font une représentation religieuse aux yeux des bouddhistes tibétains.

Source: Tibet Tour
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)