9 moines tibétains obtiennent le diplôme de Geshe Larampa

Publié le 2018-04-17 à 09:54  |  China Tibet Online

La cérémonie d’évaluation et de promotion des moines bouddhistes tibétains pour l’obtention de leur diplôme, Geshe Larampa, s'est déroulée au Temple de Jokhang à Lhassa il y a quelques jours. 9 moines supérieurs venant des monastères principaux de la secte Gelugpa du bouddhisme tibétain ont obtenu le diplôme et plus de 200 moines ont assisté à la cérémonie.

En langue tibétaine, Geshe signifie "être riche de savoirs". Geshe Larampa est le plus haut degré académique des moines bouddhistes tibétains et il équivaut à un doctorat en éducation moderne. Dès qu’un Lama finis l'école obligatoire des classiques exotériques, il peut passer les examens des différents niveaux de « Geshe ». Après cela, il peut devenir Dratsang ou dirigeant d’un petit monastère (« Khenpo » en Tibétain). La sélection de ces derniers a lieu chaque année.

Les moines admissibles à l’examen Geshe doivent maitriser les « cinq grands classiques » et avoir une connaissance approfondie de la religion. Comme il s’agit du plus haut rang, c’est un objectif que les moines de la secte Gelugpa souhaitent atteindre pendant leurs études religieuses. En obtenant ce titre, ils jouiront d’une grande influence parmi les moines et les croyants et seront habilité à prêcher la bonne parole.

L’examen du « Larampa Geshe » comprend deux sessions en été (examen préliminaire) et en hiver (examen final). Pour les candidats moines, seuls ceux qui passent l’examen préliminaire d’été peuvent se qualifier à passer l’examen formel lors de la cérémonie religieuse lors du Nouvel An tibétain du Temple de Jokhang. Cet examen est organisé conjointement par les trois principaux monastères de Lhassa, et les trois temples bouddhistes les plus influents du Tibet, à savoir les monastères Ganden, Drepung, et Sera. Des moines et fidèles venus de toutes les régions du Tibet viennent assister à cet examen. Les moines bouddhistes, lors de l’examen, répondent à des questions difficiles posées par des moines devant près de dizaines de milliers de personnes, et ils peuvent obtenir un diplôme en réussissant deux examens complets.

Larampa Geshe est un ancien système d’examen des monastères qui se concentre principalement sur la connaissance des soutras bouddhistes. Afin de s’adapter aux changements liés au développement social, l’institut supérieur du bouddhisme tibétain de Chine a organisé les examens du titre académique supérieur « Dorampa ». Cet examen teste non seulement les connaissances du bouddhisme, mais aussi les connaissances modernes comme la technologie (ordinateur), la langue tibétaine etc.

Rédigé et traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)