Échange culturel : Des moines bouddhistes tibétains visitent Taiwan

Publié le 2017-10-27 à 10:47  |  China Tibet Online

Récemment, les moines de l'Institut supérieur du bouddhiste tibétain de Chine ont tenu des débats légaux et traditionnels dans les temples de Kaohsiung à Taiwan. Ces moines en visite à Taiwan étaient les académiciens seniors du 14e promotion des « Doramba ». « Doramba » veut dire en langue tibétaine « intelligent », et c’est un titre relativement élevé pour les moines du bouddhisme tibétain.

 

Lors de la réunion religieuse, le moine Thutop Sengye préside les prières du bouddhisme tibétain.

Situé à Kaohsiung, le temple Guyan est un monastère du bouddhisme réalisant une intégration des traditions sino-tibétaines, c’est également l'un des organisateurs des activités d'échange. Avant de partir, les moines, le grand moine du temple Guyan, Hui Du, qui était par le passé le patron d’une compagnie de disques asiatiques, a fait la promotion active de la culture bouddhiste et sanskrite, et au cours des dernières années, il s’est engagé à promouvoir les échanges culturels des traditions du bouddhisme Han et tibétain à travers le détroit.

Le lama Thutop Sengye chante une prière.

Hui Du dit qu’il est en contact avec la culture bouddhiste depuis plus de 40 ans, et il a étudié les traditions du bouddhisme Han et tibétain et d'autres cultures bouddhistes, et donc il espère toujours mener des échanges en profondeur avec le bouddhisme tibétain. Après la prière et le débat, le maître Hui Du dit : « J'étais très choqué, et j’ai été très inspiré. Cette fois, j’ai pu inviter les moines de l'Institut supérieur du bouddhiste tibétain de Chine pour qu’ils nous présentent des connaissances du bouddhisme tibétain, car les échanges culturels et bouddhistes entre les deux parties sont de grande importance. La pratique bouddhiste avancée et l’attitude modeste du lama et de l'enseignant Thutop Sengye et des moines étaient visibles, et surtout leur esprit d’exploration dans le processus de débat a donné à moi et aux croyants une impression très profonde. »

Le moine Hui Du du temple Guyan de Kaohsiung

Hui Du dit qu’il espère que ce genre activités d'échange entre les bouddhismes tibétain et Han à travers le détroit pourra continuer. « Les trois bouddhismes Han, tibétain et Theravada sont présents en Chine, et surtout les bouddhismes Han et tibétain ont le plus grand impact, donc, nous favorisons comme chose essentielle les échanges à travers le détroit entre les bouddhismes Han et tibétain, et cela aura un impact très positif sur le développement de la culture bouddhiste chinoise. »

Auteur: Yang Yuesheng
Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)