La danse « Guozi » du comté de Chushul, à Lhassa, au Tibet

Publié le 2018-04-09 à 11:34  |  China Tibet Online

La danse du bateau en peau de yak est appelée « Guozi » en tibétain, c'est une sorte de chanson et de danse récréatives pour les bateliers.

Cette danse est populaire dans le village de Junpa, dans le comté de Chushul au Tibet. Chaque fois que le Festival du Shoton et le Festival de Wangguo, les bateliers interprètent des chants et des danses « Guozi ». On raconte que dans le passé, les bateliers tibétains exécutaient des spectacles sur le haut des murs pour montrer leurs compétences.

La danse comprend un « Ahre » qui chante et danse avec les bateliers qui portent sur leur dos un bateau en peau de yak, qu’ils frappent pour faire le rythme dansant. Les bateliers lèvent leurs mains dans les airs et tiennent le bateau. Les pagaies sont placées près du dos du batelier, ce qui produit des sons lorsqu’elles frappent le bateau.

La danse « Are » de base est dérivée de Guoxie, et la position des bateliers rappelle les caractéristiques du yak, qui est le « bateau du haut plateau ». La danse est puissante, avec des mouvements bruts et simples.

En 2007, la danse a été incluse dans le deuxième lot du patrimoine culturel immatériel de la Région autonome du Tibet. En 2008, il a été répertorié dans le deuxième du patrimoine culturel immatériel de la Chine.

Source: China Tibet News
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)