Vidéo: La libération des serfs du Tibet: Chanter des chansons pour le Parti

Publié le 2018-03-29 à 11:00  |  China Tibet Online

Dans le village de Jingzhoi, du canton de Gyaimain, du comté de Qiongjie, de la ville de Lhoka, dans la Région autonome du Tibet, il y a deux sœurs qui utilisent leurs propres chansons pour exprimer leur amour pour la patrie.

Shilok Dolma, âgée de 68 ans, et Choskyi, âgée de 66 ans, n'ont pas de scène dans leur maison, ni d’instrument d'accompagnement dans le salon. Mais avec la chanson « Beau Tibet, mon pays adorable », elles expriment leurs sentiments sincères en chantant pour commémorer le 59e anniversaire de la libération de millions de serfs au Tibet

Les paroles vont ainsi :

Le soleil rouge se lève sur le plateau
La steppe est enneigée
Les yaks et les moutons sont bien gras
Les Tibétains sont heureux
Ah, mon beau pays natal
Mon beau Tibet
Mon beau pays natal, le Tibet
......
Avec le grand développement de la construction socialiste
Mon pays natal change tous les jours
......
Dans la grande unité de tous les peuples
Les bienfaits de la victoire sont partout
La vie heureuse est grâce au Parti communiste chinois
Les militaires et les civiles protègent les frontières
... Mon beau pays natal, le Tibet
Mon beau pays sur la frontière, le Tibet

Shilok Dolma dit : « Nous, d'une génération âgée, nous avons un sentiment spécial envers le Parti communiste chinois et le président Mao. Maintenant, la vie est bonne, tout le monde passe leur vieillesse en sécurité. Habituellement, nous nous réunissons pour chanter. C'est une sorte de commémoration, c'est aussi une expression patriotique. »

Il y a 57 ans, en 1959, le premier ministre chinois Zhou Enlai a signé l'ordre du Conseil d'État annonçant la dissolution de l'ancien gouvernement local tibétain, et déclarant que le comité préparatoire de la Région autonome du Tibet allait exercer l'autorité du gouvernement tibétain d'origine. Le 28 mars est depuis devenu l'anniversaire de la libération des millions de serfs du Tibet.

Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)