Le Nouvel An des zones tibétaines de Gampa – La fête du Treizième jour de Nyarong

Publié le 2018-02-12 à 09:39  |  China Tibet Online

La fête des Treize ans est un festival local unique du comté de Nyarong, son importance est aussi importante que le Nouvel An tibétain et le festival du Printemps.

Le 12e jour du douzième mois du calendrier tibétain, les hommes coupent les branches de bouleau dans les collines et les attachent avec des plumes blanches ou de la laine blanche ; ensuite, on les peint en rouge ou en vert pour préparer des couteaux et des épées en bois, qui seront ensuite offerts au lendemain aux Dieux de la montagne. Les hommes et les femmes doivent être bien habillés à la veille du Nouvel An, afin de bien accueillir la nouvelle année. Après la tombée de la nuit, les hommes, les femmes et les enfants du village allument des torches de paille de blé, afin de chasser les démons et les mauvais sorts de leurs chambres et maisons, ensuite ils se rassemblent sur les champs en tenant des torches et en criant le nom des fantômes et des démons. Ils jettent les torches ensemble pour former un large feu qui fait rage, ils lancent aussi les semelles de l'année précédente dans le feu pour les brûler. Cela symbolise que la mauvaise chance est terminée et que la bonne chance est sur le point de commencer.

Le premier jour de la nouvelle année, les jeunes femmes se rendent à l’extérieur du village pour chercher de l'eau, et habituellement, elles emportent toutes les réserves d'eau de la maison. Une fois que les mets de la fête sont prêts, les hôtes ouvrent la porte pour rencontrer tous les Dieux. Le temple est l'endroit le plus sacré dans les maisons tibétaines, on invite ensuite des lamas qui liront les soutras saints pour la nouvelle année.

Les villageois célèbrent aussi le premier petit déjeuner du Nouvel An, ce petit déjeuner est très riche, et c’est l’équivalent de dîner de retrouvailles du Nouvel An dans d'autres provinces. Les gens de Nyarong cuisinent leurs meilleurs plats pour cette occasion et mangent avec toute leur famille.

À midi, les jeunes hommes vêtues de costumes font des offrandes sacrificielles des dieux de la montagne. On place sur la pagode les couteaux en bois, les épées en bois et les branches de bouleau préparées le premier jour. On allume les branches de bouleau à côté de la pagode, on saupoudre du vin d'orge, de la tsampa, du thé au beurre, du thé, du riz, etc., puis on tourne autour de la pagode blanche, en appelant de nombreux noms d'animaux. À ce moment, les lamas récitent aussi des bénédictions.

Après le 13e jour, on continue principalement toute une variété d'activités de divertissement, on visite les parents et on reçoit des invités, et cela dure jusqu’au 26. Les activités de divertissement sont de danser une danse traditionnelle, de chanter des chansons folkloriques, de lutter, des devinettes et ainsi de suite. Du 14e au 16e jour, on visite les parents. À partir du 17e jour, on visite les amis et les voisins, et on reçoit des invités.

Lors de la société tribale précoce, le festival tibétain du 13e jour du Nouvel An du comté de Nyarong est basé sur un patrimoine tribal, et pour cette raison, différentes parties du comté de Nyarong au Tibet célèbrent la fête du 13e jour du Nouvel An en novembre, en décembre et mars de l’année suivante. Après la désintégration de la société tribale, le festival tibétain du 13e jour du Nouvel An est un héritage du patrimoine tribal, et de nos jours, chaque village dispose d’une personne chargée d’organiser cette fête, qui est l'hôte et l'héritier de cette fête traditionnelle.

Rédigé et traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)