Avec l’arrivée de la nouvelle année, on change les drapeaux de vent et de cheval

Publié le 2018-01-12 à 10:56  |  China Tibet Online

La photo montre des drapeaux de vent et de cheval au sommet d’une montagne

Un drapeau de vent de cheval, aussi connu sous le nom de « Longda » est de forme rectangulaire, triangulaire ou carré, et sur chaque tissu monochrome sont imprimés des motifs rouges et noirs et des soutras. Chaque groupe comprend cinq couleurs. Un long drapeau peut aller jusqu'à 100 mètres, alors que les plus courts sont semblables à des fanions ; on les place près des tentes dans les prairies, sur les maisons de ferme, sur les toits des résidences urbaines et rurales.

La photo montre des drapeaux en vente.

Le drapeau est un symbole de bonne chance et de bénédiction pour les récoltes du peuple tibétain, etc. Tout comme les arts tangibles et intangibles du Tibet, la création et la diffusion des drapeaux, d'abord et avant tout, viennent de l'influence religieuse ; c'est un moyen pour les moines et les laïques d'échanger avec le monde spirituel et les dieux.

En ce qui concerne les origines du drapeau, les cercles religieux tibétains et les universitaires ont leurs propres théories. Le célèbre érudit tibétain Gedun Chophel croit que le drapeau tibétain n'était pas originellement un sacrifice aux dieux, mais un symbole militaire, et que plus tard, il a évolué vers une pratique religieuse.

La photo montre des drapeaux sur les toits des habitations

À l’approche du Nouvel An tibétain, chaque ménage se prépare dans un proche avenir à changer les drapeaux. Ce jour-là, toute la famille doit enfiler un nouvel habit, et quand le soleil se lève, ils se rassemblent tous sur le toit et commencent à changer les drapeaux ; ils offrent un sacrifice aux dieux dans une cérémonie de bénédiction.

Source: China Tibet Online
Auteur: Sonam Gyatso
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)