Ovoo: Une terre sainte dans le cœur des Tibétains

Publié le 2018-01-11 à 10:17  |  China Tibet Online

Dans le canton de Tianzhu, de la province du Gansu, au pied d'une montagne enneigée, des Tibétains offrent des Ovoos (ce qui signifie « pile de pierres », « monticule de terre » ou « tas de bois »). Selon la légende, il y a longtemps, un dieu venait ici le premier et le quinzième jour de chaque mois, il bénissait la récolte des gens d’ici chaque année, et leur progéniture était heureuse et sûre.

Le premier et le quinzième jour de tous les mois selon le calendrier lunaire, les compatriotes tibétains vêtus de leurs costumes de festival, portant des hadas blancs dans leurs mains, apportent de l'eau, des nouilles tibétaines faites à la maison, des branches de cyprès, des branches de pin et d’autres offrandes. Devant l’Ovoo, ils faisaient un sacrifice et priaient pour la paix de leur famille. Si la sécheresse faisait rage cette année, les gens priaient pour de la pluie.

Lors des offrandes à l’Ovoo, les gens apportent d'abord leurs propres branches de cyprès et de pin pour les brûler, puis les saupoudrer de farines tibétaines. Quand cette flamme est allumée, les gens s'inclinent lentement, et regarde le feu avec révérence. Ils attendent que cette flamme s'éteigne progressivement, et les gens saupoudrent doucement de l'eau tibétaine autour de l’Ovoo, puis se prosternent trois fois. Les Tibétains dévots se prosternent tout en faisant leurs souhaits.

En ce jour, les gens apportent un hada blanc qu’ils dédient à ce dieu, afin de leur rendre grâce.

Source: www.gscn.com.cn
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)