Le premier séminaire sur la famille du roi Ling de Gesar s'est tenu à Qinghai

Publié le 2017-12-08 à 10:43  |  China Tibet Online

Le 6 décembre, le premier séminaire culturel sur la famille du roi Ling Gesar s'est tenu à Xining de la province du Qinghai. Les participants, des experts et des chercheurs sur Gesar, se sont concentrés sur l'épopée « vivant » et son paradigme de recherche, de protection et d'innovation.

L'épopée « Gesar » contient plus d'un million de vers, et plus de 20 millions de mots. Il s’agit du plus grand des cinq poèmes épiques mondiaux, et son contenu continue de croître. En 2006, l’épopée a été incluse dans le premier lot de patrimoine culturel immatériel au niveau de l'État. En 2009, la « tradition de l’épopée Gesar » a été sélectionnée par l'UNESCO en tant que partie de la « liste des chefs-d'œuvre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. »

Un artiste de l’épopée Gesar dans la préfecture de Garze, dans la province du Sichuan

L’épopée « Gesar » est une forme d'héritage « vivant » et se développe jusqu'à présent, et les artistes ne comptent pas seulement sur le bouche à oreille, mais aussi le don divin, l’épiphanie, l’intellectualisme et d’autres méthodes uniques pour transmettre l’épopée. Ce phénomène culturel particulier a retenu une attention généralisée en Chine et à l'étranger.

Huang Zhi, directeur de l'Institut de recherche sur Gesar de la province du Qinghai, a admis franchement que les cercles académiques entretenaient beaucoup de controverses sur l'histoire de la famille du roi Ling, qui évolue en fonction du rythme de la recherche universitaire sur « Gesar ». Celles-ci devraient intégrer largement les derniers résultats de la recherche en Chine et à l'étranger, afin de donner de différentes interprétations de la culture de Gesar.

Un artiste de l’épopée Gesar en Mongolie

En août 2014, la Chine a établi la Zone expérimentale de protection écologique de la culture nationale de Gesar (Golok). L’idée générale est basée sur le système culturel de Gesar et les caractéristiques de l’héritage immatériel, et compte un investissement total de 1,69975 milliards de yuans. Le projet implique 108 projets individuels répartis dans 12 aspects.

Source: China News
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)