Le goût du Tibet : Le Nouvel An Gongbu sur le bout de la langue

Publié le 2017-11-23 à 11:25  |  China Tibet Online

Lors du Nouvel An, les gens de Nyingchi utilisent des coupes de corne de yak pour boire.

Le 20 novembre est le deuxième jour du Nouvel An Gongbu du Tibet, et les gens viennent et rendent visite à des parents pour s’offrir des bénédictions.

Le Nouvel An Gongbu est le premier Nouvel An au Tibet. Le matin du 18 novembre, un tremblement de terre du Tibet de 6,9 s'est produit dans le comté de Mainling, dans la ville de Nyingchi. Cependant, le tremblement de terre n'a pas affecté l'humeur des gens qui célèbrent la nouvelle année.

Une sauce de boeuf cru préparée par Yangzong

Une tarte d'orge préparée par Yangzong

Les amis et parents de Yangzong jouent aux dés tibétains

Yangzong vient d'emménager l'année dernière dans une maison nouvellement construite, et cette année, toute la famille est venue célébrer le Nouvel An, ce qui est pour Yangzong un bonheur sans fin. Yangzong a déjà préparé de la nourriture tibétaine pour ses amis et parents, telle que Kasel, le vin d'orge et ainsi de suite.

« Kasel » est un nom de translittération tibétaine, c'est une sorte de pâtes frites faites avec de la farine, du beurre et d'autres matières premières, avec une forme similaire au chiffre arabe « 8 ». Le Kasel est un aliment indispensable pour les fêtes traditionnelles du peuple tibétain.

Yangzong en train de cuire une soupe de boeuf

La photo montre le Kasel, un aliment jaune de forme similaire au chiffre arabe « 8 ».

Le vin d'orge du haut plateau est également une boisson essentielle pour le Nouvel An tibétain. Yangzong a préparé assez de vin d'orge pour le banquet. Lors du Nouvel An, les gens de Nyingchi utilisent des coupes en corne de yak pour boire le vin, et mettent un peu de beurre sur les rebords de la coupe.

Selon Yangzong, la cuisine tibétaine fait plus d'attention à la fraîcheur. Elle a préparé une sauce au bœuf cru, une sauce au chili et au yogourt faite avec les ingrédients du jour.

Dzong Dolma, la fille de Yangzong, a spécifiquement demandé un congé pour revenir à la maison et célébrer le Nouvel An tibétain. Manger ces aliments familiers lui rappelle le goût de la maison.

Source: China News
Photos: Sun Xiang
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)