Lhoka découvre des ruines architecturales d’une pagode et des murs vieilles de 700 ans

Publié le 2017-11-13 à 10:28  |  China Tibet Online

Récemment, un groupe de recherche archéologique de l'Institut provincial du Hunan et du Bureau des reliques culturelles du district de Lhoka au Tibet, a découvert des ruines d’un temple bouddhiste et un grand nombre de peintures murales exquises dans le groupe Guo du village Ritang du comté Lhünzê de Lhoka au Tibet. Selon les spéculations préliminaires, les ruines datent du 14e siècle, et sont vieilles d’environ 700 ans. Le site s'appelle désormais « Guolakang ».

Emplacement du site de « Guolakang »

Le site « Guolakang » comprend des bâtiments annexes ainsi qu’une pagode et une tour, il fait 20 mètres de long, et 17,8 mètres de large, de direction d’est en ouest. Les ruines de la pagode font 9,4 mètres de haut, sur une base carrée. La superficie totale fait près 400 mètres carrés, et de vieilles fresques intactes ont été conservées à l'intérieur du temple, avec une superficie de plus de 20 mètres carrés, et représente un contenu datant d’entre le 13e siècle et 15e siècle.

Il est entendu que Lhoka est le berceau de la culture tibétaine, et le comté Lhünzê comprend beaucoup d’anciens sites de temples datant d’après la période de Hong. À Lhoka, la plupart des peintures murales déjà découvertes datent du 17e siècle apr. J.-C., et les peintures murales plus vieilles sont rares. La peinture murale récemment découverte date d'environ 700 ans, et a conservé des détails d'image complets, et représente une haute valeur archéologique et artistique.

Rédigé et traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)