Les trésors culturels immatériels du sud-est du Tibet de Chine

Publié le 2017-11-03 à 11:13  |  China Tibet Online

Récemment, un ensemble de collecte folklorique formé de savants et d’experts culturels et de savants de la ville de Shenzhen, dans la province du Guangdong, s’est rendu dans la ville de Nyingchi au Tibet pour réaliser une tournée culturelle du haut plateau d'une semaine.

La performance de récitation de Kongpo Dranyen a 600 ans d'histoire. Les instruments utilisés proviennent du Tibet, et sont tous des instruments de musique locaux tibétains.

La danse Repa est une performance collective alliant chanson et danse, dont l'intention originale est de prier pour la paix, la prospérité des animaux et célébrer la moisson. Ces dernières années, le comté de Bomê de Nyingchi a ouvert des classes du patrimoine culturel immatériel, avec la danse comme cours d’introduction. Chaque héritier du patrimoine culturel immatériel joue le rôle d'entraîneur et d’enseignant, afin que chaque enfant puisse entrer en contact avec le patrimoine culturel immatériel.

Bomê est célèbre pour les bottes tibétaines. Les gens se vêtissent lors des grands festivals, et les bottes sont des éléments indispensables. Les danseurs du canton de Dorje portent des bottes rouges.

Le papier de Gyêmdong célèbre, parce que dans les temps anciens, il était utilisé comme billet d’imprimerie, mais avec le passage du temps, le papier tibétain est peu à peu devenu moins répandu. Cependant, les soutras bouddhistes dans les temples bouddhistes tibétains utilisent encore du papier tibétain pour la copie ou l'impression.

La production d'encens du monastère de Pengren Chode du comté de Langxian. Ici, l'encens tibétain a plus de 800 ans d'histoire. Il est fabriqué avec du bouleau, de l'encens noir, du bois de santal blanc, du safran et plus de 40 sortes d'herbes naturelles pures raffinées, et son parfum est très subtil.

Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)