Une exposition d’art des thangkas ouvre ses portes à Beijing

Publié le 2017-09-12 à 09:44  |  China Tibet Online

Récemment, l’« Exposition artistique de l’art artisan des thangkas du patrimoine immatériel national » a ouvert ses portes à Beijing. Cette exposition présente principalement plus de 120 thangkas exquises de 100 artistes provenant du Qinghai, du Tibet, du Sichuan et du Gansu.

L’art des thangkas a une histoire de mille ans, et afin de promouvoir la protection culturelle des minorités ethniques, le « projet de bien-être public des artisans du patrimoine immatériel » a débuté en mars de cette année, trouvant au Qinghai, au Tibet, au Sichuan et au Gansu un groupe d'artistes de thangkas aux aptitudes exceptionnelles. Lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition, la Fondation a annoncé un programme de financement pour les artistes des thangkas.

Le Bouddha Sakyamuni noir

En 2006, le thangka faisait partie du premier lot du patrimoine culturel immatériel national de la Chine. Avec le soutien du gouvernement, l’art thangka a commencé à sortir du Tibet et des régions tibétaines du Qinghai, du Sichuan, du Gansu, et du Yunnan, permettant à de plus en plus de gens de connaître cet art. On utilise des pigments principalement des minéraux et des pigments végétaux, comme de l'or, de l'argent, du corail, des agates, des perles et ainsi de suite pour le thangka. La réalisation d’un thangka nécessite de six mois à plus de dix ans.

Source: China Tibet Online
Auteur: Lang Ning
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)