Le Cachemire de Turi au tibet

Publié le 2018-05-07 à 10:40  |  China Tibet Online

Photo : bergers tibétains et leur troupeau de chèvres

La ville Turi, située au nord-ouest de la préfecture de Ngari, est traversée par la route nationale No.219 reliant le Tibet au Xinjiang, ainsi qu’une partie de la chaîne de montagnes Karakoram. Sur les prairies de montagne, situées entre 4300 et 5300 mètres d’altitude vivent les chèvres cachemire blanc en pleine forme. Pour s’adapter aux rudes conditions environnementales d’un climat froid, venteux et sec, les chèvres développent une laine bien particulière dont la finesse est de 13.53 μm. La laine de ces chèvres très précieuse, ne compte que 0,2% de la quantité mondiale produite chaque année. D’où leur surnom de « fibres de diamant » et de « textile d’or ».

L’année 2011 marques la naissance d’une marque tibétaine dite « Jirodor Tibet », fabricant de produits de laine artisanaux siégé à la ville de Nyingchi ( au sud-est de la chaîne de l'Himalaya).

En 2016, Jirodor Tibet a commencé à concevoir et fabriquer à la main des écharpes en cachemire en adoptant la technique de fabrication du textile traditionnelle ainsi que la teinture artisanale. L'utilisation du cachemire blanc tibétain permet aux écharpes faites à la main d'être plus homogènes, plus douces, plus résistante au froid et de mieux retenir la chaleur.

Rayon d’écharpes artisanales en cachemire tibétain

A l’occasion de la Foire d'import-export de Chine, Jirodor Tibet a signé des lettres à l’intention de sociétés-clientes en provenance de plusieurs pays tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Japon.

Auteur: Li Yuanmei
Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)