Début des discussions commerciales Chine-Etats-Unis à Beijing

Publié le 2018-05-03 à 15:42  |  French.china.org.cn

La Chine et les Etats-Unis tiendront jeudi et vendredi des discussions sur les questions commerciales et économiques à Beijing, marquant la première réunion de haut niveau depuis l'escalade du conflit commercial bilatéral en mars.

Le ministère chinois du Commerce a annoncé mercredi qu'une délégation états-unienne conduite par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, en visite en tant qu'envoyé spécial du président états-unien Donald Trump, échangerait sur les questions économiques et commerciales entre les deux pays avec le vice-Premier ministre Liu He, également membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

La délégation états-unienne comprend également le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, le représentant au Commerce Robert Lighthizer, Larry Kudlow, principal conseiller économique du président Trump, et Peter Navarro, assistant du président pour la politique commerciale et manufacturière.

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré mercredi qu'il était dans l'intérêt des deux pays de résoudre leurs différends et de maintenir la stabilité globale des relations commerciales bilatérales via la négociation.

Si l’on prend en compte la taille des économies chinoise et états-unienne ainsi que la complexité de leur relation, il n'est peut-être pas réaliste de s'attendre à une réunion qui résoudra tous les problèmes, a-t-elle ajouté lors d'un point de presse.

Les experts restent « prudemment optimistes » quant à ces discussions commerciales, et ce même si l'administration Trump a déjà menacé d'imposer des droits de douane sur près de 150 milliards de dollars d’importations chinoises alors que la Chine a promis de riposter avec des mesures contre les exportations états-uniennes si Washington mettait en œuvre ce plan.

Chen Wenling, économiste en chef au Centre chinois pour les échanges économiques internationaux, a déclaré que les sujets abordés ne se limiteraient certainement pas au commerce, car les Etats-Unis veulent également promouvoir leur stratégie « America First » en limitant la capacité de la Chine à attirer des investissements directs étrangers.

« Les Etats-Unis sont également très préoccupés par les mises à niveau industrielles, les transferts de technologie, les taux de change, les flux de talents et la protection de la propriété intellectuelle de la Chine », a ajouté Mme Chen.

« La position ferme de la Chine a incité M. Trump à envoyer tous ses hauts responsables économiques pour des négociations commerciales afin d'éviter une nouvelle escalade ou une guerre commerciale », a affirmé Xue Rongjiu, directeur adjoint de la Société chinoise pour les études de l'OMC, organisme basé à Beijing.

Zhang Monan, chercheur au Centre chinois pour les échanges économiques internationaux, a déclaré que la co-dépendance de la Chine et des Etats-Unis était une relation très réactive.

« Quand un pays change les termes de l'engagement, l'autre, se sentant méprisé, répond habituellement de la même manière », a indiqué M. Zhang.

(Rédactrice: Caroline)