Tibet: La danse ancienne de « Jiaxie » suit une nouvelle route vers l’enrichissement

Publié le 2018-03-14 à 11:54  |  China Tibet Online

Tashi, 64 ans, n'a jamais pensé que danser la danse ancienne de « Jiaxie » allait devenir une nouvelle façon pour les gens de « gagner de l'argent ».

Jiaxie est un ensemble de chansons et une performance de danse qui ont été transmis de génération en génération dans le canton de Danga, du comté de Saga, la ville natale de Tashi. En 2008, Jiaxie a été inclus dans la deuxième liste nationale du patrimoine culturel immatériel.

Tashi est le successeur de 6e génération de la danse Jiaxie du canton de Danga, et pendant la performance, il sert principalement de danseur principal. Il a dit que cet art a plus de 1300 ans d'histoire, et qu’il n’est pas facile de le transmettre jusqu'à présent. Il réfléchit toujours à la façon d’améliorer Jiaxie.

Depuis 2012, le gouvernement du comté de Saga hérite et développe l'art de la chanson et de la danse Jiaxie, l’épopée de Gesar et les chansons pastorales d'origine, etc., créant un lot de chefs-d'œuvre avec des caractéristiques artistiques régionales du comté de Saga, permettant à un groupe d'agriculteurs et de bergers de se transformer en « acteurs culturels ». Cela est un modèle « gagnant-gagnant » pour la prospérité culturelle et la réduction de la pauvreté.

Au cours des dernières années, il y a un nombre croissant d'opportunités de performance pour les artistes de Jiaxie. Ils ont participé successivement à des spectacles à grande échelle comme la fête du Nouvel An tibétain et le Festival culturel de l’Everest. Ils sont aussi montés sur la scène de CCTV et ont joué sur la place Tiananmen.

Il est entendu qu’à l'heure actuelle, plus de 600 paysans et bergers participent aux performances de Jiaxie. Le revenu annuel par habitant a atteint plus de 3 000 yuans pour les artistes de Jiaxie. Tashi a déclaré : « La lutte contre la pauvreté par la culture permet non seulement à l’art de Jiaxie de se diffuser sans souci, mais également aux masses de gagner plus de revenus. »

Source: Xinhuanet
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)