Daimler s'excuse auprès de la Chine pour avoir cité le dalaï-lama

Publié le 2018-02-09 à 11:19  |  french.china.org.cn 

Le fabricant allemand d'automobiles Daimler a écrit mercredi à l'ambassadeur chinois en Allemagne, Shi Mingde, pour s'excuser après avoir cité le dalaï-lama dans une de ses publications diffusées sur les médias sociaux.

Dans une lettre écrite, le président de Daimler, Dieter Zetsche, et le président de Daimler chargé de la Chine, Hubertus Troika, ont présenté des excuses sincères à la Chine.

Ils ont fait savoir que Daimler n'a pas l'intention de remettre en question ou encore de contester la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine.

Ils ont précisé que Daimler n'offre aucun soutien, ni assistance ni aide à quiconque mine intentionnellement ou tente de miner la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine.

Daimler regrette profondément la peine que son erreur négligente et insensible a causée aux Chinois, a poursuivi la compagnie.

Daimler reconnaît totalement et sans réserve le sérieux de cette situation causée par la compagnie et s'en excuse sincèrement.

Lundi, Daimler a publié une affiche d'un de ses véhicules blancs sur une plage accompagnée d'une citation du dalaï-lama sur Instagram. Le fabricant allemand a vite effacé sa publication et s'est ensuite excusé auprès de la Chine dans un communiqué publié mardi sur Weibo, site de microblogue similaire à Twitter.

Le dalaï-lama est un exilé politique, ayant l'ambition de séparer le Tibet du territoire chinois sous couvert de la religion.

(Rédactrice: Caroline)