La nouvelle vie du paysan-berger tibétain Ngodrup

Publié le 2018-02-09 à 10:22  |  China Tibet Online

Le 3 février, dans le cadre de l’activité « Nouvel An parmi le peuple » de 2018 au Tibet, votre journaliste s’est rendu dans la ville de Lhoka. Cette activité avait pour thème « Une nouvelle ère, un nouveau rêve ».

Ngodrup vivait auparavant dans le village de Pingqiong, du canton de Rongxiang, dans le comté de Sangri, de la ville de Lhoka, au Tibet. Le 30 juin 2017, il est entré officiellement dans sa nouvelle maison. La maison de la famille de Ngodrup a été emportée par une coulée de débris, et en 2015, sa maison a été rénovée. Maintenant, la famille de quatre personnes de Ngodrup vivait dans un immeuble de 11 appartements. « Lors du déménagement, nous avons reçu des subventions de déplacement, et nous avons fait une belle décoration dans nos nouveaux logements. »

Après le transfert, Ngodrup a ouvert un petit magasin, et son revenu quotidien est de 200 à 300 yuans en bénéfice net. Le lieu du transfert des gens affectés par le barrage Tangtang est situé dans le village de Zhuoji dans le comté de Sangri. Selon le secrétaire du village Tenzin Ngodrup, 104 familles totalisant 421 personnes ont été déplacées ici.

Selon Tenzin Ngodrup, 430 acres de terres agricoles de haute qualité ont été développés par les gens déplacés, soutenant un projet d'engraissement des terres agricoles et de conservation de l'eau ; 160 nouvelles serres ont été bâties, pour faire de la culture de noix et faire un projet de gazon artificiel. Tenzin Ngodrup espère que la population peut améliorer sa vie grâce à la réduction de la pauvreté par l’industrialisation.

Selon les données publiées par le bureau du quartier général des forces armées de la Région autonome du Tibet, en novembre 2017, le Tibet a construit un total de 714 sites de réinstallation et a achevé la réinstallation volontaire de plus de 100 000 personnes.

Auteurs: Sun Xiang, Shi Fengying

Source: China News

Traduit par China Tibet Online

(Rédactrice: Caroline)