L’industrie caractéristique de l’orge noire aide les gens à sortir de la pauvreté

Publié le 2017-11-02 à 10:02  |  China Tibet Online

Le village de Diwu du canton de Gyaganbei a planté l'orge noire Kangqing numéro 7

À partir de la ville de Kangding, il suffit de conduire pendant 2 heures pour arriver au canton de Gyaganbei connu sous le nom de « paradis de Minyak ». Malgré sa grande beauté rurale, cette région comprend huit villages pauvres, avec 118 ménages pauvres.

Depuis 2015, la ville de Kangding a établi « cinq nouvelles bases » pour aider les villages frappés par la pauvreté à sortir de la pauvreté. Dans le canton de Gyaganbei, une base de culture d'orge noire de haute qualité de 500 mus a été construite, et elle s’est mise à réaliser des coopérations avec des entreprises locales, augmentant les revenus pour les agriculteurs.

« L'orge noire doit pousser sur le haut plateau à une altitude de 3000-4500 mètres, et pour cette raison, les conditions naturelles du village sont très propices à cette culture. »

Selon l’ouvrier agricole Jia Shenchu du canton de Gyaganbei, l'orge généralement donne 260 livres par mu, 2,2 yuans par livre, mais l'orge noire de haute qualité a un rendement de 330 livres par mu, et de 2,9 yuans par livre. À l'heure actuelle, le village de Diwu a pris un prêt sans intérêt de 200 000 yuans pour planter de l'orge noire de haute qualité sur plus de 500 mus, avec une valeur de production de plus de 500 000 yuans.

« Par le passé, mon mari était maçon, et il faisait des petits boulots et il était la principale source de revenus de notre famille, mais quand le village a commencé à cultiver de l'orge noire, nos revenus ont augmenté de 4000 yuans. » En parlant des changements dans sa famille, Rigzin a le sourire aux lèvres.

Avec le développement progressif du développement industriel, Gyaganbei va créer une ceinture industrielle caractéristique sur la base de l'orge noire. Dans le même temps, le village Diwu, qui est situé sur la route S215, utilisera l'approche d’« intégration de l'agricuture et la tourisme » pour permettre aux villageois de profiter de l’industrie du tourisme.

Auteur: Zhu Hong
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)