Lhassa

Quel est le rôle du Tibet dans « Ceinture et Route »? (Ⅰ)

Temps: 09.06.2017, 09:48 Source:China Tibet Online

L’initiative « Ceinture et Route » a été proposée par le chef d'État chinois Xi Jinping en 2013. Grâce à un partenariat économique et du développement positif avec les pays le long de la nouvelle Route de la soie, le gouvernement chinois travaille ensemble pour renforcer la confiance politique mutuelle, l'intégration économique, cultiver une communauté inclusive des intérêts, créer une communauté de destin et communauté de responsabilité. Alors, quel sera le rôle du Tibet dans « Ceinture et Route »? Quels changements apporteront cette initiative au Tibet? Comment le Tibet peut-il s’améliorer grâce à cette initiative?

Quel est le lien entre le Tibet et « Ceinture et Route »?

Selon la littérature d'analyse du bureau de gestion de l'information de l’Académie des sciences sociales du Tibet, la Région autonome du Tibet est voisine du Népal et d'autres pays d'Asie du Sud et la région dispose de l'avantage d’un emplacement unique. Sur le plan géographique, la Région autonome du Tibet est à moins de 1000 km du centre du marché sud-asiatique, et c’est un raccourci pour la Chine vers l’Asie du Sud.

Wang Ping, directeur adjoint du Département du Commerce de la Région autonome du Tibet, a expliqué que dans le cadre de la construction de « Ceinture et Route », le Tibet est un canal important pour l'ouverture nationale vers l’Asie du Sud. La Région autonome du Tibet assume la lourde responsabilité « de promouvoir le commerce frontalier, le tourisme et la coopération culturelle avec le Népal et d'autres pays ».

Que va apporter « Ceinture et Route » au Tibet?

Tout d'abord, le Tibet permettra d'améliorer les infrastructures régionalex et frontalières.

« Pour les infrastructures de la circulation, des communications, d'électricité et d'autres domaines des zones frontalières de la région, il y a encore grande place à l'amélioration. » Wang Ping a dit que ces infrastructures seront améliorées pour fournir un soutien solide pour une économie ouverte de la région vers l’Asie du Sud.

Deuxièmement, promouvoir le commerce extérieur et le développement économique du Tibet, afin de promouvoir l'ouverture.

Wang Ping a expliqué qu’il faut renforcer les canaux pour la facilitation du commerce et optimiser l'environnement politique, afin d’inciter le commerce frontalier au Népal et dans les autres pays de la région, et « exporter » et « importer » le tourisme, les industries culturelles et les autres industries avec des avantages locaux de notre région.

Troisièmement, fournir de nouvelles plate-formes pour le développement de l'industrie de la Région autonome du Tibet.

Le Tibet renforcera davantage le concept de développement pour l'industrie par l'utilisation des « deux types de ressources » et des « deux marchés ». En même temps, la zone de développement économique au niveau de l'État, la zone économique ouverte de la frontière et les zones de coopération économique et technologique transfrontalières fourniront une plate-forme pour le développement de nouvelles industries dans la région.

Quatrièmement, accélérer le développement de la région frontalière.La zone frontalière de la région autonome du Tibet est au centre de la construction d’un canal vers l'Asie du Sud, et la construction portuaire et le développement économique portuaire apporteront plus de possibilités d'emploi, créeront des conditions pour enrichir le peuple des régions de la frontière.

Cinquièmement, renforcer l'amitié avec les pays frontaliers.

La coopération économique entre la Région autonome du Tibet et le Népal apportera de meilleurs produits et services au consommateur, et apportera plus de possibilités d'emploi pour le peuple, créera un environnement plus favorable au développement industriel des deux côtés, afin de promouvoir davantage l'amitié traditionnelle entre les deux pays.

Source: TibetQingke
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)