Lancement de la deuxième expédition scientifique au Tibet après 40 ans (PAPIER GENERAL)

Temps: 19.06.2017, 15:57 Source:French.china.org.cn

La Chine a lancé samedi sa deuxième expédition scientifique au plateau Qinghai-Tibet pour étudier les changements du climat, de la biodiversité et de l'environnement subis au cours de ces dernières décennies.

La dernière expédition d'une ampleur similaire a été menée dans les années 1970.

Cette fois-ci, l'expédition durera cinq à dix ans et la première station sera située au Serling Tso, un lac d'une superficie de 2.391 kilomètres carrés qui est devenu le plus grand lac au Tibet en 2014, remplaçant le lac Namtso, lieu saint du bouddhisme tibétain.

Dans le mois à venir, l'Académie chinoise des sciences (ACS) enverra plus d'une centaine de scientifiques dans la zone du lac qui est à l'origine du Yangtsé, le fleuve le plus long de la Chine. Ils seront divisés en quatre groupes et effectueront une étude complète sur les glaciers, les changements du climat, de la biodiversité et de l'écologie du plateau, a annoncé Yao Tandong, académicien de l'ACS.

"L'environnement et les ressources du plateau ont subi de grands changements depuis la première expédition scientifique", a indiqué M. Yao, directeur de l'Institut de recherche sur le plateau Qinghai-Tibet de l'ACS. "Nous devons faire des recherches plus poussées pour trouver les moyens de faire face à ces changements".

La première grande expédition scientifique menée sur le plateau tibétain a commencé dans les années 1970 et a couvert plus de 50 disciplines, dont la structure géologique, la vie préhistorique, la géophysique, le climat, la zoologie et la botanique.

"Des scientifiques ont annoncé des grandes découvertes et ont comblé de nombreuses lacunes dans la recherche sur le plateau", a-t-il noté.

Le nouveau cycle de recherches se concentrera sur les changements, a expliqué M. Yao.

Zhu Liping, chercheur dirigeant l'équipe d'observation du lac de l'ACS, a précisé que la superficie du lac Serling Tso, par exemple, s'est accrue de 40% entre 1976 et 2009.

Depuis 1990, le volume de l'eau des 1.000 lacs du plateau a augmenté de 100 milliards de mètres cubes.

"Ce volume équivaut à trois fois celui du barrage des Trois Gorges", a ajouté M. Zhu. L'étude évaluera les effets sur l'écologie et son lien potentiel aux inondations et à la sécheresse dans la région basse orientale de mousson.

Selon lui, des données seront recueillies par des scientifiques utilisant pour la première fois des bateaux automatiques et une carte topographique sera dessinée.

Les études évalueront l'impact du changement climatique sur l'écologie du plateau et des zones adjacentes. "Le climat du plateau devient de plus en plus chaud et humide", a indiqué Xu Baiqing, chercheur à l'ASC et coordinateur en chef de l'étude du lac, qui dirige une autre équipe affectée à l'étude des glaciers.

Cette équipe prélèvera des carottes de glace dans trois grands groupes de glaciers du plateau. Provenant des profondeurs des glaciers, les carottes de glace contiennent des informations détaillées et bien conservées sur les changements climatiques remontant jusqu'à cent ans.

Les bénéfices et risques potentiels du changement climatique seront évalués, et des propositions pour la conservation et le développement rationnel des ressources seront formulées.

Sur le plan archéologique, des scientifiques chercheront des preuves qui peuvent démontrer une découverte archéologique antérieure de ruines datant du paléolithique dans le Serling Tso suggérant que l'homme aurait pu vivre dans cette partie du monde il y a quelque 30.000 ans.

Des archéologues tenteront de découvrir pourquoi des humains vinrent sur ce plateau, d'où ils venaient et comment ils s'adaptèrent à la haute altitude, a-t-on appris du chef de l'équipe Deng Tao, directeur adjoint de l'Institut de la paléontologie des vertébrés et de la paléoanthropologie, dépendant de l'ACS.

La quatrième équipe étudiera la diversité biologique sur le plateau et établira une carte des habitats à des fins de conservation et de tourisme.

Un parc national pourrait être créé au Serling Tso.

Dans le cadre de cette expédition, des scientifiques seront également envoyés au corridor économique Chine-Pakistan et à un passage reliant l'Asie du Sud.

(Rédactrice: Caroline)