Le voyage de l’héritage culturel d’un artiste des thangkas

Publié le 2018-02-08 à 11:02  |  China Tibet Online

Historiquement, le village Xiege du canton Zhomda de la préfecture autonome tibétaine de Yushu de la province du Qinghai, est surnommé de la « région de Nyangtod » qui prend son nom de la pagode bouddhiste tibétaine de Nyangtod. Depuis neuf cents ans, le thangka de Nyangtod qui se trouve a été bien protégé en temps d’un héritage patrimonial. Le thangka de Nyangtod reflète l’histoire du Bouddha, du Bodhisattva, et de l’histoire des dieux protecteurs.

Né en 1964, Angwen Sege étudie la peinture des thangkas depuis près de 40 ans, devenant un artiste de thangkas exceptionnel, de la gravure de sculpture, de la sculpture d'argile. En 2014, il est devenu le successeur de la thangka de Nyangtod, qui fait partie du troisième groupe d’artistes du patrimoine culturel immatériel de la province du Qinghai.

Angwen Sege a déclaré aux journalistes que le but de ses propres peintures de thangkas était premièrement d'hériter et de développer le patrimoine culturel exceptionnel des Tibétains, et deuxièmement de faire plaisir aux autres.

Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)