Changpa Tashi, un prospecteur géologique du Tibet

Publié le 2017-12-14 à 10:38  |  China Tibet Online

Pendant 26 ans, des hauts plateaux du nord du Tibet jusqu’aux hautes montagnes du Tibet, il a déjà accumulé une expérience de 50.000 mètres de forage dans des régions à une altitude moyenne de 5000 mètres. Son nom est Changpa Tashi, il est l’employé du bureau d'exploration et de développement géologique et minier de la région autonome du Tibet.

Depuis juillet 1991, Changpa Tashi a été engagé dans le travail géologique au Tibet, et dans son travail, il est accompagné des froids alpins, de dangers et des difficultés du travail. Souvent, il ne peut manger qu’une fois par jour, et il travaille souvent jusqu'à 12 heures par jour dans le blizzard de la zone alpine en opérant son appareil.

Dans la mémoire de Changpa Tashi, le projet de construction dans le comté de Xainza dans la région de Nagqu en 2011 a été particulièrement impressionnant. « La période de construction sur le haut plateau est relativement courte, car dès octobre, l’eau gèle dans les tuyaux. Pour respecter le calendrier, nous devons chauffer à la torche la nuit, et l’eau n’arrive qu’à midi. » Changpa Tashi se rappelle : « Malgré les conditions difficiles, ces projets sont des projets de recherche scientifique clés nationaux, en lien avec la sécurité des ressources nationales, il faut les mener à bien même s’ils sont difficiles ! »

« À l'origine, cet endroit est froid et manque d’oxygène, en plus du calendrier serré, Changpa Tashi insiste pour travailler sur son appareil pendant 12 heures, et après son travail, il continue à étudier. » Zhang Qizhi, l'ingénieur en chef de la sixième brigade géologique du bureau de sondage géologique, dit qu’afin de laisser à ses collègues plus de temps de repos, Changpa Tashi s’empresse toujours à allumer le poêle, à nettoyer les locaux, à nettoyer et cuire des légumes et d’autres tâches du genre. « Il ne recherche presque aucun bien matériel, il prend du plaisir à aider les autres. »

Dans le même temps, la performance du travail de Changpa Tashi est aussi évidente : il a participé à l'exploration de la mine de cuivre de Yulong à Qamdo, au Tibet, aux relevés géologiques des ressources énergétiques du nord du Tibet, et à plus de 20 autres projets de forage ; il a cumulé plus de 7000 jours de travail en région alpine, et il a travaillé dans des régions dont l’altitude dépassait 6000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

« Je devrai un jour me retirer, mais je dois transmettre mes compétences et mon expérience. » Changpa Tashi va écrire un livre sur la base des conseils d’opération et ses secrets professionnels qu’il a cumulés à long terme, afin de les transmettre à un certain nombre d'experts techniques.

Source: People.cn
Auteur: Yuan Quan
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)