Une représentante du 19e Congrès national du PCC : Tsering Kyisang

Publié le 2017-11-02 à 09:48  |  China Tibet Online

Le 19e Congrès du PCC est terminé, et les représentants sont retournés à leurs postes. Tsering Kyisang, représentante du 19e Congrès national du PCC est une travailleuse de l’industrie du pétrole d’une région pastorale de Yushu de la province du Qinghai, et également un cadre de village dans la lutte contre la pauvreté.

Il y a sept ans, en 2010, un séisme de 7.1 a frappé Yushu, et elle faisait également partie du membre du personnel général d'une station d'essence à Yushu. Face aux dommages causés à la station-service et à un grand nombre de véhicules de secours venus porter secours aux sinistrés, elle a travaillé sans repos pendant trois jours et trois nuits et n’est retourné qu’après à sa maison, qui se trouve seulement à seulement trois kilomètres de la station d'essence. Apprenant que quatre de ses parents étaient morts, elle a résisté au chagrin, et a décidé de retourner à la station d'essence pour continuer à travailler, afin de garantir efficacement l'approvisionnement en pétrole des véhicules de secours.

En octobre 2015, Tsering Kyisang est devenu un cadre de lutte contre la pauvreté dans le village de Lhari de Yushu. Elle donne plein-jeu aux avantages de sa langue maternelle et de son style de vie, elle a visité des villages éloignés et a identifié 256 familles pauvres. Son style de travail simple et sa gentillesse l’en ont faite une préférée des habitants locaux.

Le 26 octobre, Tsering Kyisang et la délégation du Qinghai sont retournés à Xining, et beaucoup de leurs collègues sont venus les accueillir à l'aéroport. Tsering Kyisang ne pouvait pas cacher son excitation intérieure, et dans la voiture, elle a commencé à leur parler de son impression du Congrès. Tsering Kyisang a mentionné deux choses :

D'abord, en tant que représentante de la région de la source des trois fleuves, elle a ressenti pour la première fois que les montagnes de glace et de neige, et les marais de sa région sont des trésors inestimables, et elle a ressenti pour la première fois que sa région occupait une place si importante dans la construction par le pouvoir socialiste d’une patrie moderne, et que sa responsabilité était aussi très lourde. Tsering Kyisang a estimé que toute personne vivant à Yushu a une responsabilité et une obligation de faire sa propre contribution à la protection de l'écologie.

Un autre point est que, pendant la réunion, Tsering Kyisang a sérieusement étudié l'expérience de travail et les suggestions sur le travail de lutte à la pauvreté, et c'est une grande source d'inspiration pour Tsering Kyisang.

Source: www.cnr.cn
Auteur: Ge Xiuyuan
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)