Les macaques tibétains font leurs nids

Publié le 2017-09-25 à 11:33  |  China Tibet Online

La zone écologique de Jiaga Tongtsen du comté de Gongbogyamda de la ville de Nyingchi du Tibet est le seul endroit où l’on peut observer des macaques tibétains sauvages au Tibet. Ces dernières années, l'environnement écologique s’est amélioré année après année dans la zone écologique, et des groupes de macaque ont établis leurs « maisons », et leur nombre est passé de plus de 20 en 2000, à plus de 4000 actuellement répartie entre cinq groupes.

Un éleveur de 68 ans, Tobgye, vit dans la zone écologique à environ 3 km à l'extérieur du village, et presque tous les jours il va dans la zone écologique pour nourrir les macaques tibétains. Quand le son de la camionnette de Tobgye retentit dans la vallée, les feuilles des arbres dans les montagnes commencent à trembler, et les macaques tibétains se précipitent pour descendre de la montagne. « Même si les autres voitures klaxonnent, les singes n’y portent pas attention. »

Les macaques tibétains vivent au Tibet en Chine entre 3000 mètres et 4000 mètres d'altitude, selon Tobgye. Auparavant, certains villageois jetaient des déchets en haut des montagnes, et en raison de la déforestation, l'habitat des macaques était de plus en plus petit, et les macaques devaient descendre des montagnes pour trouver des abris et de la nourriture.

En bas des montagnes, les macaques tibétains mangeaient les cultures des villageois, par exemple, ils déterraient les graines d'orge semées par les villageois. Pour protéger leurs champs, les villageois ont commencé à tuer les macaques tibétains.

Pour protéger les macaques, Tobgye a proposé de développer des règles et règlements du village interdisant de jeter des déchets, de chasser les macaques, et cette initiative a été soutenue par les villageois. Plus tard, avec le soutien des politiques du gouvernement local, l'ensemble du village de Linze a été déménagé, donnant les terres aux macaques tibétains.

Avec l’amélioration de l’écologie forestière, les groupes des macaques tibétains augmentent d’année en année. En 2000, après la création de la zone écologique de Jiaga Tongtsen, l'arrivée des touristes a apporté aux villageois des revenus considérables. Tobgye a déclaré que maintenant, le village comptait beaucoup d’auberges paysannes, dont le revenu par habitant est plus de 10 000 yuans.

Tobgye se réjouit que les villageois aient changé leur opinion précédente par rapport aux singes, et il prend souvent l'initiative d’aller dans la zone écologique pour y envoyer des noix, des fruits, et des arachides, et ils espèrent que les macaques tibétains vont « faire leurs nids » ici.

Source: China News
Auteur: Zhou Wenyuan
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)