Lhassa

Hou Xinlin, un médecin d’aide au Tibet : la bonne maman pédiatre

Temps: 21.06.2017, 11:01 Source:China Tibet Online

Hou Xinlin, du premier hôpital de l'Université de Pékin, est le directeur actuel de l’hôpital de la Région autonome du Tibet. Lors de l’entrevue, elle était en train d’offrir une formation professionnelle et technique hebdomadaire aux médecins de son département. Les jeunes médecins et les infirmières écoutaient sérieusement, et posaient de temps en temps des questions, et Hou Xinlin répondait à chaque question attentivement.

La pédiatrie est un des départements clés de l'Hôpital du peuple de la région autonome du Tibet, c’est également un centre de traitement pour les transferts intensifs pédiatriques de la région. « En général, les maladies sexuellement transmissibles les plus fréquentes sont des infections et des maladies infectieuses. De nombreux enfants sont infectés et cela est un frein sérieux pour leur avenir, et une fois infecté, les enfants sont gravement atteints. De plus, en raison du manque d'oxygène, la sclérodermie des nouveaux nés est également très importante, et les naissances prématurées sont nombreuses. Il y a aussi quelques maladies congénitales. »

Hou Xinlin parle tout en demandant au personnel d'examiner des patients dans les chambres.

Âgé de 12 ans, Lhamo est couchée dans son lit, ses deux grands yeux clignotent. Hou Xinlin vérifie l’infection de la plaie sur la jambe de Lhamo, et voyant que l'infection se réduit et se cicatrise, le visage gracieux de Hou Xinlin offre un sourire heureux.

Quand elle est arrivée à l'hôpital, en raison de l'anxiété émotionnelle suite à la maladie, Lhamo était très appréhensive face à l'hôpital, et souvent, elle enveloppait son visage dans ses vêtements et refusait de parler au personnel médical. Hou Xinlin amenait ses disciples tibétains pour lui rendre visite, et essayait de lui faire rire, et lui racontait des histoires traditionnelles du peuple Han. Lentement, Lhamo a repris confiance, obéissait très sagement et coopérait avec le traitement, et la chose la plus amusante pour elle était d'attendre tous les jours de voir la « bonne maman pédiatre ».

Hou Xinlin dit que les médecins et les infirmières du département pédiatrique sont très dévoués, et leur niveau professionnel et technique est également élevé. Il est entendu que la clinique pédiatrique de l'hôpital assume une lourde tâche, et accueille au moins 200 à 300 personnes par jour, et le plus souvent jusqu'à 400 personnes par jour. « Nous manquons de personnel, et chaque jour nous sommes surchargés de travail. »

« Cette aide médicale au Tibet est très bonne. Chaque département a également différentes disciplines, par exemple, je suis engagé dans les soins neurologiques intensifs pour les nouveaux nés, et nous espérons envoyer des médecins professionnels d'autres spécialités dans le lot suivant. Si nous résolvons un problème par an pour le Tibet, alors au fil du temps, cela apportera une grande aide à la construction des spécialités de l'hôpital, » a déclaré Hou Xinlin.

Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)