Lhassa

Comment les Tibétains célèbrent le Lotsar? (Ⅱ)

Temps: 19.02.2017, 09:33 Source:China Tibet Online

Dans les zones pastorales, au matin du jour de Nouvel An, on mange la tête d'un mouton. La femme au foyer dès cinq heures commence à faire bouillir autant de tête de mouton qu’il y a de membres de la famille. On amène les têtes de mouton bouillies en face de l’homme le plus âgé, et ensuite il donne des morceaux à chaque personne par ordre d'ancienneté. Toute la famille se rassemble autour du feu et mange la viande de la tête de mouton, et se souhaite mutuellement l’harmonie familiale, et la prospérité des gens et du bétail.

Comment les Tibétains célèbrent le Lotsar? (Ⅱ)

La photo montre les hommes et les femmes qui savourent les plats du Nouvel An.

À partir du 2e jour du calendrier lunaire tibétain, les gens commencent à se rendre visite et à se souhaiter une bonne année, et à s’inviter à manger. Lors du Nouvel An, les premiers mots des gens qui se rencontrent sont toujours « Lotsar Errang » (Bonne année), « Tashi Delek » (bonne chance), et ainsi de suite. Quand des parents se visitent pour le Nouvel An, l'homme de la maison salue les invités en tenant dans ses mains le « Qiema », un signe de bon augure, et ils se souhaitent les uns des autres « Tashi Delek ». La femme de la maison offre un toast aux invités dans un pot en cuivre enveloppé d’un hada.

Comment les Tibétains célèbrent le Lotsar? (Ⅱ)

La photo montre le peuple tibétain qui se rend visite pour la nouvelle année

Lors du 3e jour du calendrier tibétain, on se rend sur le toit de la maison pour rendre hommage au « Dieu du toit ». Lors de ce jour, les gens montent sur leur toit et installent de nouveaux drapeaux de prière, et vont déposer les vieux drapeaux en haut de la colline. Après avoir installé les drapeaux sur le haut de la montagne, ils brûlent des branches de cyprès, jettent de la tsampa et des nouilles d’orge dans l'air. Les drapeaux de prière qui flottent et la fumée sont chargés des souhaits des gens qui montent vers le ciel...

Comment les Tibétains célèbrent le Lotsar? (Ⅱ)

La photo montre des villageois qui brûlent des branches de cyprès et répandent des nouilles d’orge sur une montagne

Le 4e jour du calendrier lunaire tibétain est le début du plus grand festival religieux – la Grande cérémonie de Chuanzhao. Cette cérémonie est la continuation de la cérémonie lancée par Tsongkhapa, le fondateur de la secte Gelugpa, à Lhassa en 1409. Au cours de la cérémonie, les moines des trois grands monastères du Tibet se rassemblent dans le temple de Jokhang et prient devant la statue de Sakyamuni, et procèdent aux examens du titre de Guéshé. La cérémonie se poursuit jusqu’au quinzième jour du premier mois de calendrier lunaire tibétain, et se termine avec la cérémonie d’accueil de Maitreya.

Comment les Tibétains célèbrent le Lotsar? (Ⅱ)

La photo montre la Grande cérémonie de Chuanzhao dans le temple de Jokhang à Lhassa

Lors du 5e jour du calendrier lunaire tibétain, les villageois revêtent leurs habits de cérémonie et organisent la cérémonie du début des semis. On attache des drapeaux aux cornes de bovins, et des rubans colorés à leurs queues. Ensuite, on brûle des branches de cyprès sur le sol, on y installe des drapeaux de prières, et on commence à cultiver la terre. Une fois la cérémonie terminée, les gens se rassemblent, et ils chantent des chansons jusqu'à ce que le soleil se couche; on s’amuse et puis on rentre chez soi.

Comment les Tibétains célèbrent le Lotsar? (Ⅱ)

La photo montre les villageois tibétains vêtus de leurs habits de cérémonie, qui conduisent un tracteur de ferme lors de la cérémonie du début des semis, et sème la terre.

Source: China Tibet Online
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)