Kelsang Nyima: Un héritier des proverbes folkloriques tibétains

Temps: 08.02.2017, 09:09 Source:China Tibet Online

Kelsang Nyima: Un héritier des proverbes folkloriques tibétains

Kelsang Nyima: Un héritier des proverbes folkloriques tibétains

Le professeur Kelsang Nyima, qui aura cette année 68 ans, vient de Nagqu, au Tibet. Depuis sa retraite en 2005, il s’est installé définitivement à Lhassa, où il passe sa vieillesse. Il aime répéter : « J'ai deux passe-temps : écoute l'histoire du “Roi Gesar”, et les proverbes. »

Lorsque vous entrez dans la maison de thé de Yardrok Yutso dans l’allée Balangxue, vous pouvez toujours voir Kelsang Nyima en train de boire du thé sucré, et de parler de proverbes tibétains à ses « fans » assis à ses côtés.

« Si la bouche veut manger, alors la main doit être diligente », « Sans choses difficiles, on ne peut pas goûter de douceur ». Le professeur Kelsang Nyima dit que ces proverbes comportent des enseignements distincts, et témoignent de l'attention et de l'amour du travail du peuple tibétain.

Le professeur Kelsang Nyima dit que lorsqu’il était enfant, comme les autres enfants, il se rendait dans les pâturages pour paître les bêtes avec les adultes. Dans les pâturages, il aimait souvent demander aux adultes de lui raconter les histoires du « Roi Gesar » et d’autres proverbes populaires.

Selon les propres estimations du professeur Kelsang Nyima, jusqu'à présent, il peut dire plus de 2000 proverbes populaires venant de partout au Tibet. « Si tout va bien, je veux publier un livre, afin de documenter définitivement les proverbes folkloriques tibétains» , dit le professeur Kelsang Nyima en parlant de ses plans futurs.

« Quand le professeur Kelsang Nyima est disponible, il aime venir ici boire du thé, et il raconte aux invités les proverbes, et permet à plus de gens de connaître et de transmettre les proverbes folkloriques tibétains», dit le propriétaire de la maison de thé Chungkyi. Les « fans » de Kelsang Nyima l'appellent respectueusement « le gardien des proverbes» .

Auteur: Kelsang Lhundrup
Source: Tibet Daily
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)