Jean-Maurice Ripert: la Chine figure aujourd’hui parmi les leaders du e-commerce

Publié le 2018-02-09 à 11:08  |  French.china.org.cn

M. Jean-Maurice Ripert, ambassadeur de France en Chine (Crédit photo : Zhang Pingping/China.org.cn)

La France, un partenaire naturel de la Chine 

Pour M. Jean-Maurice Ripert, ambassadeur de France en Chine, l’année 2018 a bien débuté avec la visite extrêmement réussie du président français Emmanuel Macron. « Cette visite était une occasion pour les deux présidents de mieux se connaître, et c’est important dans le monde où nous vivons », a souligné M. Ripert le 8 février lors d’une rencontre avec des journalistes chinois.

Les présidents chinois et français se sont rencontrés à quatre reprises en deux jours. Cela leur a permis de tenir des conversations approfondies et d’évoquer tous les sujets possibles de la relation franco-chinoise, allant de l’état du monde aux crises internationales. Selon M. Ripert, cette visite a fait preuve de la vive volonté de la part de la France d’approfondir la relation et le partenariat stratégique global entre les deux pays ainsi que de construire une coopération équilibrée, fondée sur une relation « lucide, exigeante et volontariste ».

En mars 2019, le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne. La France sera le seul pays de l’UE membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, le seul pays de l’UE doté de l’arme nucléaire, et le seul pays de l’UE doté de capacités de projection autonome à l’extérieur. « S’appuyant sur le partenariat franco-allemand plus fort que jamais, la France sera donc un partenaire naturel de la Chine pour traiter de la situation du monde, des grandes crises régionales et des grands enjeux globaux tels que la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le réchauffement climatique, la lutte pour la diversité culturelle et la lutte pour le développement durable », a déclaré l’ambassadeur français.

M. Ripert a évoqué à cette occasion les résultats impressionnants de la visite d’Emmanuel Macron en Chine: une déclaration conjointe; 51 accords entre gouvernements entre entreprises, collectivités locales ou institutions; la création d’un conseil d’affaires franco-chinois; ainsi que le lancement de la première centrale nucléaire de troisième génération.

L’ambassadeur a d’ailleurs annoncé que le cheval offert par le président français au président Xi est sorti de quarantaine le 5 février.

M. Jean-Maurice Ripert, ambassadeur de France en Chine (Crédit photo : Zhang Pingping/China.org.cn)

La Chine figure parmi les leaders dans le secteur du e-commerce 

Interrogé sur les perspectives de coopération bilatérale dans des domaines émergents tels que le e-commerce et l’économie de partage, M. Ripert a fait l’éloge de l’essor qu’a connu la Chine ces dernières années. « La Chine d’aujourd’hui fait partie des pays les plus avancés en matière de recherche et d’innovation. Il y a deux aspects: le développement de l’innovation et puis le développement des activités économiques qui vont avec ces innovations ».

Le président français Emmanuel Macron a déclaré dans son discours à Xi’an que la coopération franco-chinoise devait se développer notamment sur la base de l’intelligence. Il a cité plusieurs secteurs technologiques dans lesquels la France souhaite travailler avec la Chine, notamment l’intelligence artificielle, où la Chine fait preuve de capacités exceptionnelles, mais aussi tous les secteurs qui sont liés à la transition énergétique, le secteur de la santé, notamment le vieillissement, ainsi que le secteur des batteries, très important pour le développement de la voiture connectée et indépendante.

Pour M. Ripert, la Chine d’aujourd’hui figure parmi les leaders dans le secteur du e-commerce, et la France et la Chine ont déjà mené des projets de coopération dans ce domaine. Durant la visite du président français en Chine, Alibaba a signé un accord avec Carrefour pour mettre en commun leurs capacités en matière de gestion de la distribution au grand public. Le site de vente en ligne JD.com a également signé un accord avec la société française Fives pour l’utilisation de la technologie en matière de logistique de tri pour la gestion des entrepôts. JD.com a d’ailleurs choisi la France pour installer son siège européen.

Des visites fréquentes de haut niveau entre les deux pays 

« Je reviendrai au moins une fois par an en Chine ». C’est la promesse qui a été faite par le président français lors de son discours à Xi’an. Comme pour répondre à l’appel de leur président, plusieurs ministres français se rendront en Chine dans les mois à venir pour renforcer les échanges.

L’ambassade de France en Chine est en train de préparer les visites des ministres des Affaires étrangères, de l’Agriculture, de la Culture ainsi que de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

(Rédactrice: Caroline)