Pays PECO, OCS : une visite du PM chinois pour impulser la coopération

Publié le 2017-11-22 à 14:44  |  French.xinhuanet.com

BEIJING, 22 novembre (Xinhua) -- La visite prochaine du Premier ministre chinois Li Keqiang revêt une grande importance pour la coopération entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) et de l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), ont déclaré mardi à Beijing des responsables.

Le Premier ministre Li assistera à la sixième réunion des chefs de gouvernement de Chine et des pays PECO lors de sa visite officielle en Hongrie du 26 au 29 novembre, et sera présent à la 16e réunion du Conseil des chefs de gouvernement (Premiers Ministres) des pays de l'OCS dans la ville russe de Sotchi du 30 novembre au 1er décembre.

"Le premier voyage du PM en Hongrie constitue une importante visite en Europe effectuée par les dirigeants chinois depuis le 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC)", a indiqué le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Wang Chao lors d'un point de presse.

La rencontre Chine-PECO en Hongrie coïncide avec le 5e anniversaire de l'établissement de la coopération entre la Chine et les pays PECO et sera d'une grande importance pour étendre la coopération 16+1 et promouvoir le partenariat stratégique global Chine-UE, a indiqué M. Wang.

Durant son séjour en Hongrie, M. Li assistera à une table ronde des dirigeants 16+1 et à la cérémonie d'ouverture du 7e forum économique et commercial des pays Chine-PECO, sera présent lors de la signature d'accords de coopération 16+1 et rencontrera les autres dirigeants, selon M. Wang.

Les dirigeants discuteront principalement de sujets tels que la connectivité, le commerce et l'investissement, la finance, l'économie verte et l'innovation, a ajouté M. Wang.

Le commerce bilatéral entre la Chine et les pays PECO a augmenté à 58,7 milliards de dollars en 2016, en hausse de 11% par rapport à 2011.

Qualifiant la Hongrie d'important pays de la région, M. Wang a indiqué que la visite officielle du Premier ministre Li en Hongrie était la première visite d'un dirigeant chinois depuis que les deux pays avaient élevé en mai 2017 les rapports bilatéraux au niveau de partenariat stratégique global lors de la visite en Chine du PM hongrois Viktor Orban.

M. Li aura des entretiens avec M. Orban, rencontrera le président hongrois Janos Ader et le président de l'Assemblée nationale hongroise, Kover Laszlo, et procédera à un échange de vues sur les relations bilatérales, la construction de la Ceinture et la Route, la coopération Chine-PECO, les relations Chine-UE et d'autres sujets importants globaux et régionaux.

Les deux pays signeront également des traités sur l'alignement des stratégies de développement, de l'économie et du commerce, du commerce en ligne, des finances et de la capacité industrielle, a révélé M. Wang.

La Hongrie attache une grande importance à l'initiative la Ceinture et la Route et prendra une part active à la coopération 16+1, a indiqué M. Wang, ajoutant que la visite prochaine favoriserait l'approfondissement des relations bilatérales.

Le ministre assistant chinois du commerce Li Chenggang a indiqué que la coopération économique entre la Chine et la Hongrie était à son meilleur niveau historique. Le commerce bilatéral a atteint près de 9 milliards de dollars en 2016.

En outre, la Hongrie est le pays qui absorbe le plus d'investissements de la Chine au sein de la région PECO, couvrant les domaines de la chimie, des communications, de l'automobile, de la logistique et des finances.

Quant à la réunion des chefs de gouvernement de l'OCS, il s'agit de la première du genre depuis l'élargissement des adhésions de l'OCS en juin à Astana, au Kazakhstan.

Le Premier ministre chinois exposera les principes et politiques de la diplomatie de grand pays à la chinoise dans la nouvelle ère, et sa portée pour les relations entre la Chine et les pays de l'OCS, a indiqué le ministre assistant des Affaires étrangères Li Huilai.

La Chine, qui assure la première présidence tournante depuis l'élargissement, travaillera avec d'autres pays pour promouvoir la construction de la Ceinture et la Route, et atteindra un nouveau consensus sur l'alignement des stratégies de développement, de la connectivité, de la coopération en matière de capacité industrielle et d'échanges culturels, a-t-il poursuivi.

Depuis l'adhésion de l'Inde et du Pakistan au 17e sommet de l'OCS à Astana, l'OCS couvre les trois cinquièmes de l'Eurasie, et compte près de la moitié de la population mondiale.

Le ministre assistant du Commerce Li Chenggang a également indiqué que la Chine souhaitait que la réunion de l'OCS aide à détecter de nouvelles forces motrices pour la croissance économique, à créer de nouveaux domaines de coopération économique et à lutter contre le protectionnisme commercial.

(Rédactrice: Caroline)