Le livre blanc de la défense japonaise rempli de mensonges sur la Chine

Publié le 2017-08-11 à 11:40  |  French.xinhuanet.com

BEIJING, 9 août (Xinhua) -- La partie concernant la Chine du livre blanc annuel de la Défense japonaise est rempli de stéréotypes et de mensonges, a déclaré Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense.
Les forces armées chinoises s'opposent résolument à ce document et ont présenté une protestation solennelle au Japon, a indiqué M. Wu dans un communiqué écrit publié sur le site du ministère chinois de la Défense.
En réponse aux conclusions du document sur les actions chinoises en Mer de Chine orientale et Mer de Chine méridionale, M. Wu a indiqué que c'était le Japon qui était en train de modifier le statu quo et de provoquer l'inquiétude internationale.
En rajustant sa stratégie militaire, en tentant de changer sa constitution pacifiste d'après-guerre, en investissant dans l'expansion militaire et en cherchant à s'engager de manière injustifiée dans le différend sur la mer de Chine méridionale, le Japon est en train de modifier le statu quo, menaçant la stabilité régionale et faisant augmenter la tension, a précisé M. Wu.
M. Wu a également réfuté les mensonges du document concernant le développement militaire chinois et les accusations contre la transparence de la politique de la Défense chinoise.
Le Japon a ignoré le fait que la Chine met en oeuvre une politique de défense nationale qui est de nature défensive, et une stratégie militaire de défense active, accroît résolument ses échanges militaires, participe aux missions de maintien de la paix, d'accompagnement et d'aide humanitaire, a-t-il déclaré.
M. Wu s'est interrogé sur les intentions qu'avait le Japon à répéter ces mensonges sur la Chine, et a appelé à se méfier des intentions du Japon.
Le document déclare également que les navires chinois ont fréquemment "empiété dans les eaux territoriales japonaises." Cependant, l'île Diaoyu et ses îlots voisins sont le territoire chinois, ce qui est conforté par des preuves historiques et juridiques, a indiqué M. Wu.
La Chine continuera ses activités légitimes et légales dans ses eaux territoriales, selon le communiqué de M. Wu.
Le Japon doit réfléchir sur son passé, respecter l'histoire et arrêter de porter des accusations sans fondement contre la Chine pour tenter de tromper le monde, a déclaré le porte-parole.

(Rédactrice: Caroline)