Lhassa

"Le monde et l'Europe ont plus que jamais besoin de la France", déclare le nouveau président français

Temps: 15.05.2017, 11:26 Source:french.xinhuanet.com

(Xinhua/Chen Yichen)

PARIS, 14 mai (Xinhua) -- Lors de son discours d'investiture au Palais de l'Elysée, dimanche, le nouveau président de la République française Emmanuel Macron a insisté sur le rôle de la France dans le monde et rappelé solennellement les priorités de son mandat.

Une semaine après avoir remporté le second tour de l'élection présidentielle face à la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, le nouveau président Emmanuel Macron a été accueilli dimanche à 10 heures par le président sortant François Hollande, sur le perron de l'Elysée, pour le coup d'envoi de la passation des pouvoirs.

Après avoir remonté très lentement le tapis rouge déployé dans la cour d'honneur, le plus jeune président de la République jamais élu en France (39 ans) et son prédécesseur ont rejoint le bureau présidentiel pour un entretien qui a duré une heure.

Conformément au protocole, Emmanuel Macron a ensuite raccompagné François Hollande à sa voiture et a commencé la cérémonie d'investiture à proprement parler. Suite à la proclamation officielle des résultats de l'élection présidentielle, la remise du grand collier de la légion d'honneur, le président élu s'est exprimé devant quelque 300 invités.

"Le 7 mai, les Français ont choisi l'espoir et l'esprit de conquête. La responsabilité qu'ils m'ont confiée est un honneur dont je mesure la gravité. Le monde et l'Europe ont plus que jamais besoin de la France. Ils ont besoin d'une France qui sache inventer l'avenir", a-t-il déclaré.

"Mon mandat sera guidé par deux exigences. Rendre aux Français cette confiance en eux. Ce sera un travail lent, exigeant mais indispensable. Je convaincrai que la puissance de la France n'est pas déclinante. Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues. Les Françaises et les Français vont se voir mieux protéger", a affirmé, sur un ton volontariste, le président.

"Tout ce qui fait de la France un pays sûr où l'on peut vivre sans avoir peur sera amplifié. L'Europe dont nous avons besoin sera refondée et relancée. Nos institutions doivent retrouver l'efficacité qui est la leur. Je crois aux instituions de la Ve République. Les citoyens auront voix au chapitre, ils seront écoutés", a-t-il poursuivi.

Le nouveau président a insisté sur le rôle de la France dans le monde : "La France n'est un modèle pour le monde que si elle est exigence. Le monde entier sera attentif de la parole de la France. Nous donnerons ensemble l'exemple d'un peuple qui sait affirmer ses principes: la démocratie et la république".

"Aujourd'hui, le temps est venu pour la France de se hisser à la hauteur du moment. Le monde attend de nous que nous soyons forts, solides et clairvoyants. Nous prendrons toutes nos responsabilités pour apporter une réponse aux grandes crises contemporaines. Nous sommes tous interdépendants", a-t-il souligné.

"Nous avons un rôle immense. Nous aurons besoin d'une Europe plus efficace, plus démocratique. Nous avons à construire le monde que notre jeunesse mérite. Rien ne sera concédé à la facilité ni au compromis. Rien ne me fera renoncer à défendre les intérêts de la France. J'aurai la volonté constante de réconcilier l'ensemble des Français. Nous pouvons ensemble écrire l'une des plus belles images de notre histoire. Dès ce soir je serai au travail", a-t-il ajouté.

Après la cérémonie d'investiture à l'Elysée, Emmanuel Macron devrait remonter l'avenue des Champs-Elysées pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. La maire de Paris, Anne Hidalgo, devrait le recevoir en fin d'après-midi.

(Xinhua/Chen Yichen)

(Xinhua/Chen Yichen)

(Xinhua/Chen Yichen)

(Xinhua/Chen Yichen)

(Rédactrice: Caroline)