Lhassa

La visite de Xi Jinping aux Etats–Unis qualifiée de constructive

Temps: 11.04.2017, 10:40 Source:French.china.org.cn

Les discussions entre le président Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump à la résidence Mar-a-Lago la semaine dernière en Floride ont donné un ton constructif aux relations entre les deux premières économies mondiales, d'après le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

Selon les analystes, les relations sino–américaines devraient faire des progrès tout en restant stables, les deux pays partageant un large éventail d'intérêts communs.

Durant les discussions, les premières en face à face entre MM. Xi et Trump, les deux présidents sont parvenus à une série de consensus après plus de sept heures de conversations approfondies au cours de plusieurs séances, a expliqué M. Wang.

Les discussions ont eu lieu dans un arrière–plan d'incertitudes croissantes, étant donné les tensions qui se sont développées dans le commerce, les questions maritimes et sur la péninsule coréenne.

Les deux parties ont convenu que la rencontre, qui a attiré l'attention du monde entier, « avait été positive et fructueuse », a souligné M. Wang, ajoutant qu'elle avait donné un ton constructif au développement des relations sino–américaines, et aidé à donner un cap pour les initiatives collective.

Les deux présidents ont partagé leurs points de vue en termes de gouvernance étatique et de priorités nationales et internationales, et la rencontre a renforcé la compréhension mutuelle et établi de bonnes relations de travail, selon M. Wang.

M. Xi a invité M. Trump à effectuer une visite d'Etat en Chine cette année et le président américain a accepté. M. Wang a déclaré qu'ils avaient aussi convenu de rester en contact étroit par le biais de rencontres, d'appels téléphoniques et de communications écrites.

Les deux dirigeants ont tracé un cap et établi les principes pour leur relation. M. Xi a fait savoir que la coopération était le seul choix juste pour la Chine et les Etats–Unis, alors que M. Trump a déclaré que les Etats–Unis se tenaient prêts à travailler avec la Chine pour éliminer les facteurs et les questions qui se mettent en travers de leurs relations.

La Chine et les Etats–Unis ont convenu de faciliter le développement sain du commerce et des investissementsbilatéraux, de faire avancer les négociations pour un traité bilatéral d'investissement et de promouvoir la coopération pragmatique dans les infrastructures et d'autres domaines, a fait savoir M. Wang.

Les des parties prévoient de faire un bon usage du dialogue entre les états–majors établi pour stimuler les communications militaires, a–t–il déclaré, ajoutant que les deux pays avaient l'intention d'approfondir la coopération dans les domaines de l'application des lois et de la cybersécurité, et de stimuler les échanges culturels et interpersonnels.

Les deux parties ont aussi entamé un dialogue économique global et un dialogue diplomatique et sécuritaire, qui représentent les deux éléments d'une structure de dialogue en quatre axes qu'ils ont établie. Les deux autres concernent le dialogue sur l'application des lois et la cybersécurité ainsi que le dialogue sur les questions sociales et culturelles.

Les deux dirigeants ont partagé leurs opinions sur la question nucléaire sur la péninsule coréenne et les autres questions régionales et globales. Les deux parties ont convenu d'élargir la coopération sur plusieurs niveaux pour contribuer à la paix, à la stabilité et à la prospérité dans le monde, selon M. Wang.

La réunion entre les deux dirigeants a réussi à atteindre les objectifs attendus, à savoir d'accroître la compréhension, d'établir la confiance mutuelle et de souligner les consensus, a estimé M. Wang.

Su Ge, directeur de l'Institut des études internationales de Chine, un groupe de réflexion de premier plan en Chine, a déclaré que la rencontre n'avait pas seulement facilité la transition sans heurt des liens sino–américains, mais qu'elle était aussi le signe d'un bon départ pour le développement progressif de leurs relations dans la nouvelle époque.

Pour des grandes nations comme la Chine et les Etats–Unis, les désaccords sont naturels et ce qui est crucial, c'est la façon de les traiter, a–t–il dit, ajoutant que les deux pays devaient s'en tenir aux principes de non–conflit, de non–confrontation, de respect mutuel et de coopération pour des résultats gagnant–gagnant.

Su Xiaohui, chercheuse en stratégie internationale à l'Institut des études internationales de Chine, a déclaré que la réunion avait fourni d'importantes opportunités pour que les deux dirigeants se comprennent et rassemblent des éléments de consensus.

Les discussions ontune signification considérable car ils permettent de stabiliser les relations entre les deux nations, d'éviter les erreurs de jugement et d'abaisser le niveau des incertitudes, a–t–elle remarqué.

(Rédactrice: Caroline)