Eloges des réformes de la Chine à Bo’ao

Publié le 2018-04-13 à 11:00  |  French.china.org.cn

Les 40 années de réforme et d’ouverture de la Chine ont fortement contribué à l’économie mondiale et soutenu l’intégration internationale. Elles ont également aidé les nations en développement et montré un exemple de la contribution de la Chine envers la croissance inclusive du monde entier, ont déclaré les officiels et les experts réunis au Forum asiatique de Bo’ao (FAB), dans la province méridionale chinoise de Hainan.

« La réforme et l’ouverture n’ont pas seulement profondément changé le pays mais également influencé le monde entier », a déclaré mardi le président Xi Jinping lors de son discours liminaire pour la cérémonie d’ouverture du FAB, saluant l’expérience de développement de la Chine comme une « seconde révolution ».

Faisant écho au discours du président chinois, l’ancien directeur-général de l’OMC Pascal Lamy a indiqué mercredi en marge du FAB: « La Chine a réalisé une contribution majeure envers l’économie mondiale au cours des 40 dernières années. Elle a également fait connaître des changements phénoménaux au pays en lui-même. »

Pendant de nombreuses années, la Chine a contribué pour plus de 30 % à la croissance mondiale, devenant un soutien essentiel et un moteur de la croissance mondiale, a souligné Xi Jinping.

M. Lamy a qualifié l’adhésion de la Chine à l’OMC de « jalon historique », qui a rendu le pays plus intégré à l’économie mondiale et soutenu de manière significative le libre-échange mondial, se révélant ainsi être une situation gagnant-gagnant pour la Chine et les autres économies.

A l’instar de l’accession de la Chine à l’OMC, l’initiative des nouvelles Routes de la soie et le rôle du pays dans l’atténuation des crises financières asiatique et mondiale soulignent l’importance des contributions de la Chine au monde entier au cours des quatre dernières décennies, estime Xi Jinping.

L’aide chinoise reçue par les autres nations en développement est un autre exemple des accomplissements de la réforme et de l’ouverture de la Chine, a pour sa part souligné Ban Ki-moon, l’ancien secrétaire-général des Nations unies, au cours de ce forum.

« [L’ouverture] est visionnaire... elle ne concerne pas seulement les questions intérieures, mais a également permis d’exploiter ces expériences pour aider les populations à travers le monde », a fait savoir Larry Chan, président de l’entreprise Liwayway (Chine), dont le siège est basé aux Philippines.

« Les Philippines ont été un très bon bénéficiaire des technologies et des expériences chinoises », a-t-il par ailleurs souligné.

Un modèle de croissance inclusive

D’après Hu Xiaolian, PDG de l’Export and Import Bank of China (Exim Bank), un autre bénéfice du développement rapide de la Chine a été la « voie chinoise »: « Nous avons trouvé notre chemin vers Rome et la modernisation », a-t-il expliqué.

Alors que le protectionnisme commercial et la volatilité économique mondiale sont en hausse, la « voie chinoise » apporte également des alternatives politiques précieuses aux autres économies, a indiqué l’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin.

« Cette politique a inspiré de nombreux pays et en résultat, nous voyons plus de politiques d’ouverture dans les pays eurasiatiques et afro-asiatiques », a-t-il déclaré au cours du forum.

Ban Ki-Moon a également fait l’éloge de l’engagement de la Chine dans la lutte contre le changement climatique, notant que la Chine fut parmi les premiers pays à ratifier de manière officielle l’Accord de Paris, ce qui a renforcé la confiance des autres pays dans leur adhésion à cet accord.

De son côté, Zhang Jiantao, le vice-président de Coca-Cola pour la région Grande Chine, Corée et Mongolie, a indiqué que le monde était confronté à de nombreux problèmes, dont les questions environnementales, la volatilité économique, la pauvreté et le changement climatique.

« La Chine a obtenu de grands succès dans la résolution de ces défis internes... elle a ouvert la voie à l’exploration de modèles pour résoudre ces problèmes partagés au niveau mondial », a-t-il souligné.

Une contribution continue

Au cours du Forum asiatique de Bo’ao, les officiels et les dirigeants d’entreprises ont indiqué qu’ils pensaient que la voie et les politiques de développement de la Chine continueraient à bénéficier au monde entier.

Le plan de la Chine d’augmenter la consommation intérieure permettra de créer des opportunités colossales pour que les entreprises étrangères développent leur activité en Chine, a indiqué Zhang Jiantao.

A l’avenir, « la réforme et l’ouverture du secteur financier de la Chine va changer le monde », a affirmé Fang Xinhai, le vice-président de la Commission de régulation des marchés financiers en Chine (CSRC).

Pour Jia Kang, économiste en chef de la China Academy of New Supply-side Economics, les réformes de la Chine sont désormais entrées dans une « zone d’eaux profondes » très difficile. « Cependant, l’ouverture est un mécanisme sain pour forcer la réforme. Nous avons besoin de cette pression en tant que force de motivation sur la voie de la modernisation », expliquait-il mercredi.

(Rédactrice: Caroline)