Beijing ne permettra pas que « la guerre et le chaos s’installent » sur la péninsule coréenne

Publié le 2017-09-13 à 14:47  |  French.china.org.cn

La Chine appelle à la mise en œuvre pleine et entière de la dernière résolution du Conseil de sécurité des Nations unies à l’égard de Pyongyang, et a déclaré que Beijing ne permettra pas que « la guerre et le chaos s’installent » sur la péninsule coréenne.

Le porte–parole du ministère des Affaires étrangères Geng Shuang a tenu ces propos mardi après l’adoption à l’unanimité de la résolution 2375 par le Conseil de sécurité lundi suite au 6ème essai nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 3 septembre.

Les mesures de cette résolution comprennent la restriction des approvisionnements en pétrole à la RPDC et l’interdiction des exportations de textile du pays.

Dans cette résolution, le Conseil de sécurité appelle aussi à « une résolution pacifique et diplomatique de la situation » et à la reprise des pourparlers à six. Elle souligne le besoin d’ « assurer une stabilité durable dans l’ensemble de l’Asie du Nord–Est ».

M. Geng a déclaré que la Chine soutenait cette résolution, et noté qu’elle appelait à trouver des solutions pacifiques. « La Chine souhaite que les dispositions de la résolution 2375 soient mises en œuvre d’une manière globale et complète. »

M. Geng a réitéré l’engagement de la Chine en faveur de la dénucléarisation de la péninsule, le soutien à la paix et la stabilité sur la péninsule et la résolution de la question du nucléaire sur la péninsule par le dialogue et la consultation.

Il a appelé toutes les parties à prendre des mesures concrètes pour réduire les tensions et reprendre les pourparlers. La RPDC doit respecter les résolutions du Conseil de sécurité et cesser son programme nucléaire et de missiles, alors que les Etats–Unis et la République de Corée doivent éviter toute action qui pourrait compliquer davantage la situation, selon M. Geng. « La question de la péninsule coréenne doit être résolue de manière pacifique. Les solutions militaires ne nous conduisent nulle part et la Chine ne permettra en aucun cas que la guerre et le chaos s’installent sur la péninsule », a fait savoir M. Geng.

Il a enjoint toutes les parties à « considérer de manière positive » les propositions de la Chine, à savoir le principe de « suspension pour suspension » et une « approche de la double voie », qui sont « des moyens pratiques et viables de trouver une solution à la question de la péninsule coréenne ». M. Geng a aussi réitéré l’opposition résolue de la Chine au déploiement du système antimissile américain THAAD en République de Corée.

Huang Youfu, spécialiste de l’histoire et de la culture coréenne à l’Université Minzu de Chine, a déclaré que les sanctions ne sont pas une fin per se, et que la question de la péninsule coréenne doit être résolue pacifiquement par la négociation. Il a ajouté que la Chine s’était efforcée de résoudre la question, notamment en préconisant les Pourparlers à six, et que les autres parties, notamment la RPDC et les Etats–Unis, devaient aussi tenter de trouver une solution pacifique.

(Rédactrice: Caroline)