Observer les oiseaux migrateurs au Tibet en hiver

Publié le 2017-12-05 à 10:15  |  China Tibet Online

Après la récolte de l’orge, les oies se nourrissent.

Les oiseaux migrateurs près du lac Yardrok Yutso

Au milieu de la vallée dans les zones humides près des rives du Yarlung Zangbo, après la récolte, un grand nombre d'oiseaux migrateurs s’installent ici pour rechercher de la nourriture, formant un paysage chaleureux du plateau enneigé en hiver. Spécifiquement pour les oiseaux d'hiver, les agriculteurs locaux laissent un peu d’orge, des racines de blé et d'herbe sur le sol, etc. Ainsi, ils donnent des rations aux oiseaux qui choisissent de séjourner sur le plateau.

Selon les rapports, le milieu de la vallée du Yarlung Zangbo est un endroit précieux pour l’hivernage des grues à col noir, des oies à tête barrée, des canards rouges et d’autres oiseaux chaque hiver. Environ 80 % des grues à col noir du monde choisissent de séjourner dans les zones humides et les terres agricoles de cette vallée.

Ces dernières années, le Tibet n'a cessé de redoubler d'efforts pour protéger l'habitat des oiseaux migrateurs, et les habitants du Plateau continuent de se sensibiliser au sujet de la conservation de la faune. Pour ces raisons, le milieu de vie des oiseaux migrateurs sauvages a été efficacement amélioré, et venir au Tibet en hiver pour observer les oiseaux est devenu un nouveau paysage touristique au Tibet. À l'heure actuelle, il y a 470 espèces d'oiseaux connues au Tibet. La réserve naturelle nationale de la grue à cou noir de la vallée du Yarlung Zangbo à elle seule compte 117 espèces d'oiseaux, dont beaucoup d’espèces endémiques au Tibet.

Source: people.cn
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)