Sichuan : Se débarrasser ensemble de la maladie hydatique

Publié le 2017-11-14 à 10:26  |  China Tibet Online

Le comté de Sêrxü dans la préfecture de Garze, dans la province du Sichuan, s'est engagé à améliorer les moyens de subsistance en éradiquant la maladie hydatique, et a atteint de bons résultats en fonction des objectifs de travail « tuer les chiens malades, sauver les patients, et avancer vers la moyenne aisance ».

La maladie hydatique est une maladie parasitaire zoonotique, avec une incidence élevée à long terme dans les zones alpines du Sichuan et de Garze. Le comté de Sêrxü emploie des méthodes innovantes, et a organisé des étudiants pour enseigner des connaissances de prévention et d’hygiène contre la maladie hydatique comme le lavage des mains, chanter des chansons de prévention, et suivre des « cours d'éducation à la santé ».

En même temps, les départements concernés effectuent également des activités comme « la santé à la campagne » et d’autres activités, afin d’éduquer les agriculteurs migrants et les familles pauvres sur la prévention et le contrôle des maladies hydatiques et les politiques préférentielles nationales. Pour éliminer la source de la maladie hydatique, le comté de Sêrxü a mis en place un système unifié de permis et de colliers de puce de positionnement pour les chiens. L'eau insalubre est également l'une des chaînes de transmission de la maladie hydatique. Dans le passé, les pasteurs avaient l'habitude de boire de l'eau brute directement, et comme l'eau était contaminée, ils étaient infectés par la maladie.

Pour assurer la sécurité de l'eau potable, le comté de Sêrxü a creusé 292 puits profonds l'année dernière, et a installé 42 points d’accès à l’eau automatique. À la fin de cette année, 239 puits d'eau profonde seront également ajoutés, en plus de 5 points d’accès à l’eau automatique. L’eau de puits pourra remplacer efficacement l'eau de surface comme source d'eau domestique, ce qui bloquera les canaux de diffusion de la maladie, réalisant la couverture complète de base de l'eau potable.

Il est rapporté que les 1249 patients pauvres de la maladie hydatique du comté de Sêrxü ont été inclus dans les mesures de sauvetage.

Source: Xinhuanet
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)