Le 11e Panchen Lama : pourquoi aimer sa patrie

Publié le 2018-11-27 à 17:01  |  China Tibet Online

Discours du Panchen Erdeni Quijib, membre du Comité permanent de la CCPPC et vice-président de l’Association bouddhiste chinois, lors de la cérémonie d’ouverture du Séminaire 2018 sur l’interprétation de doctrines bouddhistes tibétaines.

Les 1,3 milliards de chinois sont tous à bord d’un TGV commun, avec le Parti communiste chinois au volant. C’est donc la responsabilité de chacun d’entre-nous d’assurer la sécurité de ce train et de tous ses passagers. C’est notre responsabilité de réagir aux mauvaises passes des autres.

Aimer sa patrie n’est pas un acte forcé par le pays ou par le gouvernement, mais plutôt une qualité possédée par chacun des citoyens. Tous les saints et les sages anciens ont fait preuve d’une conviction patriotique qui se laisse voir entre les lignes de leurs ouvrages écrits.

A notre époque, soutenir l'autorité du Comité central du Parti communiste chinois avec le camarade XI Jinping comme noyau, soutenir le direction du Parti communiste chinois, aimer notre patrie, défendre l’unité nationale, promouvoir l’harmonie sociale. Voilà les preuves concrètes de notre amour pour le pays.

(Rédactrice: Claire SHENG)