Le 11e Panchen Lama : le bouddhisme tibétain doit s’adapter consciemment à la société socialiste

Publié le 2018-11-27 à 16:54  |  China Tibet Online

Discours du Panchen Erdeni Quijib, membre du Comité permanent de la CCPPC et vice-président de l’Association bouddhiste chinois, lors de la cérémonie d’ouverture du Séminaire 2018 sur l’interprétation de doctrines bouddhistes tibétaines.

Interpréter sciemment nos enseignements, promouvoir le bouddhisme tibétain et l’adapter à la société socialiste : c’est notre devoir. Cette conscience ne signifie pas le laisser aller. C’est à nous, les croyants du bouddhisme tibétain, d’avoir le courage de prendre la responsabilité de cette cause. Voilà la conscience.

Au lieu d’attendre l’initiative du Parti et du gouvernement, nous devons suivre la tendance du développement de notre époque et du pays, et adapter le bouddhisme tibétain aux caractéristiques socialistes de la société. Il faut envisager une fusion avec la culture nationale, une conformité à la conjoncture de la Chine.

Nous chérissons la prospérité et la stabilité de ce pays, de notre patrie. Nous supportons la direction du Parti communiste chinois, et la direction du Comité central du Parti communiste chinois sous le Président Xi.

C’est une cause qui nous concerne tous, nos compatriotes, toutes les ethnies et tous les cercles professionnels. Cela étant, il nous faut interpréter le bouddhisme tibétain pour en faire une force positive pour défendre l’unité nationale, pour promouvoir l’harmonie et la stabilité sociale.

(Rédactrice : Claire SHENG)