Le 11e Panchen Lama : l’interprétation des doctrines bouddhistes tibétaines nécessite une progression étape par étape

Publié le 2018-11-26 à 16:30  |  China Tibet Online

Discours du Panchen Erdeni Quijib, membre du Comité permanent de la CCPPC et vice-président de l’Association bouddhiste chinois, lors de la  cérémonie d’ouverture du Séminaire 2018 sur l’interprétation de doctrines bouddhistes tibétaines.

L’interprétation des doctrines bouddhistes tibétaines est un moyen essentiel pour guider le bouddhisme tibétain dans son adaptation  à la société socialiste.

Nous devons de grands remerciements au Département de Travail du Front uni du Comité central du Parti communiste chinois, pour son soutien inébranlable à l’interprétation des enseignements, et également pour son soutien aux études tibétologiques réalisées par le Centre de recherche tibétologique de Chine (China Tibetology Research Center) et l’Institut supérieur du Bouddisme tibétain de la Chine (High-level Tibetan Buddhism College of China). Ces efforts sont menés dans le but de faciliter le développement du bouddhisme tibétain.

Depuis 2011, le Centre de recherche tibétologique de Chine et l’Institut supérieur du Bouddhisme tibétain de la Chine ont réalisé, étape par étape, des avancées concrètes dans leurs missions, en renforçant sans arrêt le fruit de leur travail.

L’effet est très profond. Mais bien sûr, ce résultat n’est pas comparable à la construction d’un édifice. En effet, si c’était le cas, depuis 2011, nous saurions déjà combien d’étages construits et pour abriter combien de personnes.

Pourtant, cette mission est beaucoup plus significative que le fait de construire des maisons. Cette mission est une concrétisation de la stratégie d’administration de Tibet et du travail de solidarité du Comité central du Parti communiste chinois Cette mission constitue aussi le service du  milieu du bouddhisme tibétain aux  intérêts de la nation et du peuple.

(Rédactrice: Claire SHENG)