L’architecture magnifique et colorée de l'est du Tibet

Publié le 2018-11-05 à 11:13  |  China Tibet Online

Murs épais, cadres de fenêtres colorés, parasols bouddhiques éclatants de lumière, toits plats, forêts de peupliers calmes, ciel bleu profond, sommets enneigés majestueux, soleil doré... Les bâtiments de la préfecture Chamdo, dans l'est du Tibet, représentent la longue histoire architecturale de la région. C’est une merveilleuse incarnation de la belle image et du reflet de l'esprit humaniste des Tibétains, mêlant parfaitement la géographie, les ressources, les sciences humaines et la technique.

La partie orientale de la région tibétaine se compose de vallées alpines pluvieuses, ce qui implique que les bâtiments s’y trouvant disposent généralement de toits en pente pour le drainage.

En vertu de la richesse forestière, les matériaux de construction ne se limitent pas au béton armé dans le sud-est du Tibet. En outre, la plupart des cadres de fenêtre sont peints et décorés de différentes couleurs.

A cause du manque de terrains plats, la plupart des bâtiments sont construits en suivant la forme des collines. Ainsi, vu de loin, les façades des maisons sont pleines de charme.

Peintures sur un mur intérieur

Situé dans l'est du Tibet, Cakalho est une région dans laquelle de nombreux groupes ethniques cohabitent et s’entraident. On y trouve un mélange de différentes caractéristiques architecturales (comme des temples ou des habitations) faisant preuve de cette cohabitation multiethnique.

 

 

Bâtiments combinant les styles traditionnels et modernes

L'intégration de cultures multiethniques tels que les Tibétains et les Naxis, ainsi que les styles, l'organisation spatiale et l'art décoratif de l'architecture moderne, jouent un rôle important dans l'héritage et le développement de l'architecture traditionnelle de cette région, formant ainsi un style d'architecture et de design bien distinct.

(Rédactrice : Lucie)