Loisirs nocturnes, un nouveau mode de business à Lhassa

Publié le 2020-10-12 à 15:50  |  China Tibet Online

Une cérémonie de lancement du commerce de nuit a eu lieu à Lhassa, dans la région autonome du Tibet, le soir du 8 septembre en banlieue ouest de Lhassa. Liu Guangmin, vice-maire de Lhassa, a déclaré que le développement de l'économie du commerce de nuit favorisera grandement le développement de la culture et de l'industrie du tourisme et renforcera la vitalité et la compétitivité de la ville. 

Afin de soutenir les entreprises nocturnes, Lhassa a étendu les heures d'ouverture des transports publics de nuit, transformé et amélioré les lieux de consommation nocturne, diversifié les spectacles culturels et touristiques nocturnes, construit un certain nombre de zones de loisirs et de visites touristiques nocturnes. Lhassa se concentre sur la création d'un certain nombre de projets de marque qui peuvent représenter l'image de la ville et qui sont adaptées aux activités nocturnes des gens, comme des blocs commerciaux caractéristiques, des complexes urbains et des divertissements culturels.

Nos reporters voient les citoyens et les touristes entrer et sortir du marché nocturne de manière ordonnée ; dans le parking souterrain, le personnel de sécurité dirige les propriétaires de voitures vers les places de stationnement. Palbar Drolma, une citoyenne, a déclaré qu'elle avait emmené sa famille au marché de nuit après le dîner. "Auparavant, les habitants de Lhassa se rendaient généralement à Tianhai Road pour la promenade, mais ils n'y dînaient que le soir". Elle a déclaré que le marché de nuit est ouvert au public depuis un certain temps. Comme il est proche de la maison, elle et sa famille s'y rendent souvent.

You Minggang, le chef de la société Tibet Tourism Development Co., Ltd, a déclaré qu'à l'heure actuelle, le Mandala de tourisme tibétain dispose d'une variété de services pour répondre aux besoins des citoyens et des touristes, tels que des programmes et des arts du spectacle, le paradis des enfants, des centres commerciaux, des hôtels, la place de la bière artisanale, le musée Thangka et des magasins culturels et créatifs.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)