L’aéroport Gongkar de Lhassa lance un service de vol sans papier

Publié le 2018-08-03 à 10:41  |  China Tibet Online

Pour améliorer la satisfaction des passagers, l’aéroport Gongkar de Lhassa encourage activement l'enregistrement en libre-service, et les nouvelles applications technologiques telles que la reconnaissance faciale rendent le voyage plus pratique et plus commode. Depuis le 1er août, le passager peut générer lors de l'enregistrement en libre-service un code QR en ligne, et toutes les procédures d'enregistrement peuvent être complétées avec un appareil mobile tel qu'une carte d'identité valide et un téléphone mobile.

Pendant longtemps, les passagers qui voyagent en avion devaient habituellement arriver à l'aéroport deux heures à l'avance pour passer par tout un ensemble de processus tels que recevoir la carte d'embarquement au comptoir, faire la queue pour la sécurité, entrer dans la zone d'attente, et l’embarquement. Maintenant, quand les passagers arrivent à l'aéroport, ils peuvent présenter leur carte d'identité personnelle valide et une carte d'embarquement électronique avec un code bidimensionnel généré par l'enregistrement en ligne lors du contrôle de sécurité. Cela permet d’éviter les problèmes de la file d'attente lors de l'enregistrement, et de réduire significativement le temps d'attente des passagers.

Le Bureau d'aviation civile du Tibet rappelle aux passagers : pour les liaisons de transit, les enfants de moins de 12 ans et les passagers transportant des bébés nécessitant des soins spéciaux pendant le transport et ceux répondant à certaines conditions doivent toujours réaliser des procédures d'enregistrement et de dépôt des bagages au comptoir d'enregistrement ; l’enregistrement en ligne termine 45 minutes avant le départ du vol. La porte se ferme 15 minutes avant le départ du vol; étant donné que la carte d'embarquement électronique avec un code QR contient des informations d'identification personnelle et des informations sur le vol, il n'est pas recommandé de la publier sur Internet afin d’éviter les fuites d'informations personnelles.

(Rédactrice: Caroline)