Le plateau ouest du Sichuan parsemé de "perles blanches"

Publié le 2018-07-03 à 11:17  |  China Tibet Online

Dans le cadre d’un reportage, notre journaliste s’est dernièrement rendu dans la commune de Chatreng, située dans la préfecture autonome de Garze. Situé à 800 km de Chengdu, ce plateau, qui culmine à 3000 mètres d’altitude, est parsemé de nombreux bâtiments de style tibétain, comparés à des perles blanches par les locaux. 

Selon une légende locale, ce serait un génie de la montagne qui aurait peint ces bâtiments en blanc à l’aide de résidus d’encens. Un déclic l’aurait poussé à faire en sorte que ces constructions, initialement peintes en gris, soient en harmonie avec le paysage. Depuis, à chaque mois d’octobre du calendrier tibétain, les habitants de la commune de Chatreng ont pris l’habitude de repeindre en blanc les murs extérieurs de leur maison. Selon eux, ces ‘‘perles blanches’’ sont un décor irremplaçable pour ce plateau entouré de montagnes et de rivières, et elles leur porteraient chance de génération en génération.

D’un point de vue architectural, un bâtiment de style tibétain est traditionnellement divisé en deux ou trois étages. Le rez-de-chaussée est destiné au bétail, tandis que le premier étage sert de domicile principal et comporte la cuisine, le salon, les chambres et la chapelle bouddhiste. Les derniers étages sont, en principe, les séchoirs aux céréales mais on y trouve parfois aussi des chambres. En revanche, de nos jours, le bétail et les fermiers ne cohabitent plus dans le même bâtiment : le rez-de-chaussée fait désormais partie du domicile.

Source: Sichuan Online
(Rédactrice: Caroline)