[Jours dans le nord du Tibet] A la découverte de Bamao Qiongzong

Publié le 2020-08-27 à 11:47  |  China Tibet Online


En photo : le paysage volcanique de Bamao Qiongzong (photographié par Tang Zhaoming en 2002).

Le 30 avril 2002, le Groupe d'enquête des zones inhabitées du plateau du nord du Tibet s'est élancé depuis la place du Palais du Potala à Lhassa, au Tibet, en direction des zones inhabitées du nord du Tibet, afin d'achever les travaux de recherche scientifique qui n'ont pas été complétés en 2001.

L'équipe de l'expédition scientifique est arrivée à Bamao Qiongzong le 6e jour de son voyage vers le nord depuis le district spécial de Shuanghu (maintenant le comté de Shuanghu). Bamao est le nom d'une héroïne de la période du roi Gesar, et Qiongzong signifie l'endroit où l'on attache les chevaux.


En photo : un troupeau de yaks sauvages dans la région de Bamao Qiongzong (photographié par Tang Zhaoming en 2012).

Bamao Qiongzong est situé à près de 400 kilomètres du district spécial de Shuanghu, à une altitude supérieure à 4870 mètres. L'endroit est connu sous le nom de « lieu de retraite des animaux sauvages ». De nombreux animaux sauvages vieillissant, surtout des yaks sauvages, viennent ici et attendent leur dernier moment à venir.

Il y a une source appelée Mani près du camp de Bamao Qiongzong. Là, un ruisseau de source claire gargouille continuellement à partir d'une fissure dans le basalte. Peut-être sont-ce les bienfaits nutritifs de l'eau de source et l'impact environnemental du microclimat, mais les prairies autour de Bamao Qiongzong sont plus luxuriantes. Les sources d'eau fraîche et les pâturages luxuriants en font un paradis pour les animaux sauvages.


En photo : une forêt de pierres à Bamao Qiongzong (photo de Tang Zhaoming en 2002).

Bamao Qiongzong possède non seulement de riches ressources animales, mais sa forêt de pierres au sud est également assez spectaculaire. On peut y voir d'énormes rochers partout sur la colline, et la terre semble recouverte d'une épaisse couche de pierre, ce pour quoi les éleveurs appellent cet endroit « Shihai » (la mer des pierres).

Mais comment est né ce paysage ? Selon les géologues, il y a deux ou trois millions d'années, l'activité volcanique y est très active. Une grande quantité de lave de basalte chaude des volcans et des fissures dans la croûte terrestre a coulé sur le sol et recouvert la terre. C'était il y a longtemps, et c'est ce qui a formé la « mer de pierre » d'aujourd'hui. L'énorme lave de basalte dans la mer rocheuse s'est progressivement effondrée après une longue période de gel, d'altération et d'exposition aux éléments. À la fin, de merveilleuses forêts de pierres de différentes formes se sont formées.


En photo : le paysage du cratère volcanique de Bamao Qiongzong scellé par un lac de glace (Photo de Tang Zhaoming en 2002).

Bamao Qiongzong est composé de petits et moyens groupes de montagnes relativement indépendants formés par des roches volcaniques. Les inspecteurs travaillent dans cette zone d'environ 1000 mètres carrés, où ils ont collecté un total de plus de 100 outils en pierre qui forment les principales caractéristiques des découvertes sur place. Selon les caractéristiques des outils en pierre collectés, et sur la base qu'une poterie n'a été découverte dans la même période, les archéologues estiment qu'ils doivent appartenir aux vestiges de la culture humaine ancienne du mésolithique ou du début du néolithique, il y a environ 7500 ans.


En photo : des outils en pierre laissés par des humains trouvés à Bamao Qiongzong et dans d'autres endroits (photographié par Tang Zhaoming en 2002).

(Rédactrice : Claire SHENG)