L'histoire derrière la photo de famille

Publié le 2020-05-29 à 17:42  |  China Tibet Online

Le 25 avril 2020, dans le village de Mangkam, canton de Cunge, comté de Litang, préfecture autonome tibétaine de Garze, province du Sichuan, la famille de Padma Dargye se tenait avec enthousiasme et joie pour une photo devant leur nouvelle maison, habillés de vêtements tibétains flambant neufs.

Tao Jun et Xuan Yongchang, deux cadres chargés de la lutte contre la pauvreté, sont en train de prendre une photo de leur famille avec la plus grande attention, car la photo est particulièrement significative : preuve du moment de bonheur lorsque la famille est sortie de la pauvreté. 

Grâce aux efforts conjoints de tous les villageois au cours des deux ans écoulés, le village de Mangkam, situé dans une zone pastorale alpine à plus de 4200 mètres d'altitude, a réussi à se débarrasser de la pauvreté fin 2019. Le terrain du Centre d'activités du village a été nivelé, des toilettes publiques ont été construites et l'eau potable est désormais accessible. En outre, les revenus des ménages pauvres du village ont depuis lors continuellement augmenté. 

« Je pense à marquer en photos les jours d'aide de lutte contre la pauvreté de 2018 à 2020 par des portraits de famille, en laissant un bon souvenir pour tous les villageois, ainsi que pour moi-même. » Après avoir informé les comités du village et tous les villageois de cette idée, Tao Jun a obtenu le soutien de tous les villageois, d'où les portraits de familles dans le village de Mangkam.

Les premières années, la famille de Jamyang Dolma était lourdement endettée en raison des frais médicaux, et a ainsi été inscrite comme foyer frappé par la pauvreté. Depuis l'arrivée de l'équipe résidente du village, la famille de Jamyang Dolma a reçu une série d'aides financières couvrant l'éducation des enfants, l'assistance médicale, les indemnités de subsistance, « six améliorations et trois constructions », etc, grâce auxquelles leur vie s'est progressivement améliorée. 

La maison de Jamyang Dolma est proche de la route nationale 227. A l'aide de l'équipe résidente et deux comités de village, elle a trouvé le moyen d'ouvrir un petit magasin en utilisant sa propre maison, de sorte à augmenter ses revenus en vendant des marchandises aux touristes passants et aux éleveurs du village. Jamyang Dolma a déclaré fièrement : « lorsque le petit commerce marche bien, le revenu peut atteindre plus de sept ou huit cents yuans par jour, et même en temps normal, c'est sur qu'on gagne cent yuans ou deux cents yuans par jour. » Grâce au soutien de l'Université de radio et de télévision du Sichuan, la famille de Jamyang Dolma a reçu une machine à laver, a bénéficié d'une restauration de sa maison, et a reçu des dons : une table, des meubles de style tibétain, des vêtements et couettes d'hiver, etc. La vie de la famille de trois personnes devient meilleure de jour en jour. 

En photo : la famille de Jamyang Silang. 

Dans le cadre du projet d'aide de réinstallation dispersée, cette famille de quatre personnes, auparavant frappée par la pauvreté, a déménagé du village pastorale de Mangkam vers une nouvelle maison dans le comté. L'équipe résidente du village a également acheté du matériel de soutien pour la famille, à savoir machine à laver, congélateur, tabourets de style tibétain, tables chauffantes, couettes et vêtements d'hiver, etc, ce qui a encore amélioré leur condition de vie. Jamyang Silang est devenu garde forestier, de plus, l'Université de radio et de télévision du Sichuan accorde des bourses à ses deux enfants à l'école chaque année. Maintenant, Jamyang Silang fait également des petites affaires sur WeChat à temps partiel, vendant des lunettes de protection portées lors du creusement de Cordyceps. 

La famille de Dondrup Langjia devant leur nouvelle maison. 

La famille de Dondrup Langjia photographiée par Tao Jun est une famille de cinq personnes. Ils vivaient à l'origine dans une maison de style tibétain avec la structure en pierre et en bois en mauvais état, qui fuyait dès qu'il pleuvait ou qu'il neigeait. L'équipe résidente du village était très inquiète de cette situation et a finalement remporté un projet de nouveau logement pour la famille en 2019. Après l'achèvement de la nouvelle résidence, l'Université de radio et de télévision du Sichuan a fait don de machines à laver, de tables et de tabourets de style tibétain, de couettes et de vêtements d'hiver, etc., pour les aider à améliorer leurs conditions de vie. 

Coin du village de Mangkam 

Dans le village de Mangkam, il y a beaucoup plus d'histoires capturées par la caméra, 50 portraits de familles racontent 50 histoires émouvantes. Aujourd'hui, dans le village de Mangkam, des maisons aux caractéristiques tibétaines ont été rénovées. Contre le ciel bleu, elles sont extraordinairement belles et sont devenues un magnifique paysage sur la route nationale 227. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)