Yin Xueshan : Le Tibet restera toujours dans mon cœur

Publié le 2019-05-13 à 09:34  |  China Tibet Online

Yin Xueshan a rejoint la Nouvelle Quatrième Armée à l'âge de 15 ans et est devenu membre de la Douzième Brigade en 1944. Après la campagne de Chengdu, en raison de son expérience du combat, il a été affecté par la 18e armée qui se préparait à entrer au Tibet. A cette époque, il y avait beaucoup de bandits dans le Sichuan, et leurs rangs marchaient dans l'ouest du Sichuan pour réprimer les bandits. Les directives du président Mao à l'intention des troupes en vue de leur entrée au Tibet étaient de « libérer le Tibet sans dépendre des dispositions locales ». Par conséquent, la tâche du transport et du réapprovisionnement a été très ardue, tant au cours de la marche de l'armée qu'après son arrivée au Tibet.

A cette époque, Yin Xueshan faisait partie de la logistique, avec pour tâche principale le soutien logistique. Ainsi, comment transporter du matériel de façon sécuritaire est devenu le point central de son travail quotidien. Il nous raconte : « La réparation de routes se poursuivait, et les pelles et les pioches en étaient les principaux outils à l'époque, si elles n’étaient pas utilisées pour travailler la terre pour cultiver des légumes. Bien qu'un aéroport ait été construit plus tard à Garzê, la quantité de nourriture larguée par avion était encore limitée et, par conséquent, la plupart des approvisionnements dépendaient encore du transport routier par les animaux. Dans les zones de plateau, en raison d'une forte intensité de travail et d'un manque de nutrition, des signes de mauvaise santé apparaissaient sur les visages des soldats. Cependant, nous ne ressentions pas beaucoup de douleur, nous étions toujours très motivés au travail. La route a finalement été construite à Lhassa en 1954. Le transport des marchandises et du matériel devenait beaucoup plus facile, et le travail au Tibet était aussi mieux assuré par l'approvisionnement. »

En août 1957, Yin Xueshan termine ses études, passe ses examens et obtient son diplôme d’étude supérieure. A cette époque, l'Institut de logistique était l'une des trois académies militaires et la plus haute école du front logistique de l'armée. Selon le règlement, les cadres tibétains en formation ne retournent pas au Tibet après l'obtention de leur diplôme, ce qui n’a pas été le cas de Yin Xueshan, qui a été réaffecté au Tibet. Il a accepté l'arrangement volontiers. Lorsqu'il a demandé conseil aux siens, sa famille a soutenu sa décision, et sa femme l'a même accompagné au Tibet. Ainsi, le couple s'est rendu ensemble au Tibet, à bord d’un train passant par Zhengzhou, Xi'an et Lanzhou, puis en camion pour franchir Xining, Golmud et les montagnes de Tanggula pour finalement atteindre le Tibet. Yin Xueshan a été nommé chef de la Section de planification, quartier-maître militaire du Département de la logistique. Lui et sa femme travaillent et vivent sur le plateau depuis 20 ans.

Yin Xueshan, aujourd'hui âgé de 91 ans, est toujours ému lorsqu'il parle de son travail et de son expérience de vie au Tibet. Il déclare que les 20 meilleures années de sa vie se sont passées au Tibet, dans la fleur de l'âge. Il espère sincèrement que les compatriotes tibétains vivant sur le plateau s'en porteront mieux.

De retour à Pékin avec son épouse, il s'intéresse toujours particulièrement au développement et aux changements du Tibet en lisant les informations et les journaux sur le Tibet. Toute information sur le Tibet obtiendra son attention. Le développement économique du Tibet a été très prometteur ces dernières années. Lui et sa femme en sont très heureux. Ils plaisantent aussi en disant qu'ils ne savent pas pourquoi ils ont des sentiments si profonds pour le Tibet. Et le Tibet restera toujours dans leurs cœurs.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)