Yushu : secours au désastre de neige témoigne la chaleur humaine

Publié le 2019-03-04 à 11:13  |  China Tibet Online

Depuis plusieurs jours, le personnel de l’Association Snowland Great Rivers Environmental Protection cherche de la nourriture pour les yacks bloqués après les fortes chutes de neige survenues au village de Ganning, préfecture autonome tibétaine de Yushu, province de Qinghai.

Sur le chemin de transport du fourrage, le personnel se sert d'une pelle pour dégager la route de la neige.

Des travailleurs transportant du fourrage dans la neige.

La préfecture autonome tibétaine de Yushu de la province du Qinghai, située sur le plateau Qinghai-Tibet, connaît une saison froide d’environ 8-9 mois. Depuis octobre 2018, il a neigé par intermittence dans la préfecture de Yushu, recouvrant ainsi certaines prairies d'hiver. Au début du Nouvel An lunaire 2019, il y a eu de nombreuses chutes de neige dans la préfecture de Yushu.

L'épaisseur de la neige dans certaines régions a atteint 45 centimètres. Les cinq comtés de la ville de Yushu ont tous souffert, à divers degrés, de catastrophes dues à la neige, causant de graves pertes à la population locale.

Selon Dongdre Chophel, secrétaire général de l’Association Snowland Great Rivers Environmental Protection, “le village de Ganning est un village d'élevage situé à une altitude moyenne de 4 700 mètres. L'élevage y constitue la principale source de revenus. Jusqu'à présent, de nombreux animaux du village sont morts de froid ou de famine en raison de la pénurie de fourrage, ce qui a causé de graves pertes pour les bergers du village. Dans le même temps, les habitants du village ont connu des pénuries de nourriture, de vêtements et de carburant.

Un camion chargé de fourrage atteint le village de Ganning

Après cet épisode neigeux, l’Association Snowland Great Rivers Environmental Protection a aidé le gouvernement à intervenir à temps pour aider les bergers. "Nous sommes reconnaissants de la gentillesse et de la bienveillance des gens. Dans l'après-midi du 10 février, la collecte de fonds avait dépassé nos attentes. Mes collègues et moi-même nous sommes précipités à Tongde, Xining, pour acheter de l'herbe.  Le 12, l'herbe avait été achetée et envoyée aux bergers, et les yaks avaient enfin quelque chose à manger."

Les yaks affamés mangent du fourrage.

En même temps, Dongdre Chophel nous a expliqué comment les fonds étaient utilisés. "Au 10 février, 169 994,31 yuans avaient été levé, dépassant ainsi le montant prévu. Une fois que les dépenses liées à l’approvisionnement du fourrage pendant 20 jours (pour les 300 yaks des 12 bergers de la coopérative) seront déduites, les fonds restant serviront à l’achat de fourrage par les autorités locales et les communautés touchées pour résister à la tempête. A savoir que tous les cinq jours, une botte de foin, d’une valeur de 25 yuans, est nécessaire pour chaque yak et que le coût du transport de Xining à la coopérative étant de 12 000 yuans, l'objectif total de la collecte de fonds était de 42 000 yuans.

(Rédactrice : Lucie)