Le miracle de la terre fertile de Bangdui à Lhassa, au Tibet

Publié le 2018-12-29 à 15:53  |  China Tibet Online

À l'est de la montagne Najin, au nord de la rivière Lhassa, les agriculteurs depuis des générations écrivent des histoires.

« Où auriez-vous eu un tel jour il y a 40 ans ? » Le secrétaire de la branche du Parti au village de Lin’a qui s’appelle Tsewang, dit : « Je ne pouvais même pas en rêver. » L'équipement de la salle des services de proximité du comité de village de Lin’a est plus avancé que celui du gouvernement du canton. Il y a un petit supermarché, un salon de thé, une salle de remise en forme et un petit café Internet gratuit, des salles de divertissement, des points de stockage des colis, des bains publics, des moulins à grains, etc., qui facilitent la production et la vie des villageois. Le côté ouest de la cour est devenu un lieu de rencontre pour les villageois dans leurs temps libres.

Sur la voie de la construction intégrale d’une société de moyenne aisance, les gens ici travaillent ensemble, ils ne laissent tomber personne.

Entouré des arbres, un nouveau bâtiment fait immersion dans le village. C’est le point de relocalisation concentré du canton de Bangdui. Ici, 219 personnes pauvres de 52 familles ont quitté leurs villages pour venir s’établir ici.

Dans cet immeuble de deux étages, le propriétaire, Raba Wangdui, cesse son travail. L'hôtesse apporte du thé au beurre. Dans le salon nouvellement décoré, Raba Wangdui a dit qu'avant, autre que l'agriculture, il n'avait pas de revenu fixe. Maintenant, après avoir déménagé ici, il s’est rapproché du canton et non seulement ses conditions de vie se sont améliorées, mais il y a plus de façons de s’enrichir. Le gouvernement a également pris des dispositions pour que lui et sa femme travaillent. Ils gagnent aussi 17 000 yuans par an grâce aux baux fonciers de sa maison. En outre, les dividendes annuels du collectif de village, de la centrale photovoltaïque et de l’usine de meubles du canton donnent aux quatre personnes dans sa famille un revenu annuel par tête qui dépasse déjà les 10 000 yuans.

Ce canton agricole, après 40 années de réforme et d’ouverture, s’est basé sur ses ressources en terres pour avancer à grands pas sur la route de l’aisance moyenne. Depuis la politique de réduction précise de la pauvreté en 2016, l'incidence de la pauvreté est passée de 11,61 % à 1,1 %. En même temps, le district de Darze tire parti du tourisme, promeut la transformation de l'agriculture de Bangdui en une agriculture moderne urbaine, élargit davantage les canaux permettant aux gens d’accroître leurs revenus. Le parc agricole moderne de Bangdui s'étend sur plus de 2 000 hectares et contient plus de 2000 serres, ce qui profite à 600 personnes dans le canton.

En plus de développer le tourisme, le canton de Bangdui guide activement la population. Le sol du village de Keri est fertile et convient à la croissance des pommes de terre locales. Actuellement, le village a déposé une demande pour obtenir la certification de ce produit. Il y a également 47 coopératives dans le canton de Bangdui. À l'heure actuelle, certaines coopératives ont déjà réalisé des opérations d'entreprise.

( Rédacteur : Samuel )