Visite d’une école au Hoh Xil du Qinghai

Publié le 2018-12-25 à 10:12  |  China Tibet Online

L’école primaire en pension située sur le plateau au crépuscule.

Le pensionnat du village de Maxiu de la préfecture autonome tibétaine de Yushu se situe à 4 500 mètres d’altitude et au centre du Hoh Xil, caractérisé par son climat extrêmement froid (il y fait au maximum 20°C) et par son manque d’oxygène. En partant de Yushu, il faut traverser plusieurs montagnes enneigées à 4 800 mètres d’altitude pour y parvenir.

Presque tous les enfants issus de plus de 700 foyers de bergers du village vont à cette école primaire. Le directeur de l’école Gasong Zhaxi a consacré une dizaine d’années pour y améliorer le matériel et les logiciels.

Résultats : les enfants se trouvent dans une école qu’ils n’ont plus envie de quitter. « Nous ne voulons pas rentrer chez nous et préférons rester à l’école après avoir fini les cours », déclarent-ils. Les centaines d’enfants y sont élevés et formés avec l’accompagnement du directeur Gasong Zhaxi et d’autres enseignants.

Le directeur adjoint donne un cours à des élèves.

Les écoliers sont attentifs pendant le cours.

Zhuoma, une écolière en CE1.

Les enfants dansent sur le terrain de sport. Dans cette école, la gymnastique pendant l’intercours est sous forme de danse tibétaine.

Les écolières jouent sur le terrain de sport.

Les écolières jouent sur le terrain de sport.

Les enfants mangent à la cantine.

Des écoliers lisent dans les prairies.

Gasong regarde le yak qu’il a dessiné sur un mur dans l’école.

L’enseignant Gengqiu Angjiang au téléphone avec son épouse. Sa famille vit dans le centre-ville. Il ne peut retrouver sa famille que le week-end. C’est le même cas pour les autres enseignants.

Les étudiants se lavent les pieds au bord de la rivière accompagnés par Gasong. En plein été, il y fait encore très frais.

Après le bain, des écoliers s’allongent sur l’herbe en s’enveloppant dans leur couverture.

Les écoliers ramènent à l’école tous les objets utilisés pendant leur bain.

Les enfants se font coiffer par Gasong et ses collègues.

Les écolières se font coiffer par leur enseignante.

Les écoliers ne veulent pas que les enseignants bénévoles partent.

Les écoliers font la bise à Gasong qui vient de revenir à l’école après un déplacement de deux jours.

Gasong rentre à l’école avec ses élèves.

Gasong et sa fille sur un terrain de jeux à Yushu. Il ne peut rentrer chez lui qu’une fois par semaine.

Gasong et ses collègues testent un équipement pour faire la douche offert par un enseignant du Shenzhen.

Gasong et ses collègues transportent en camionnette les provisions achetés dans le centre-ville pour les ramener à l’école. Les enseignants doivent faire les courses en centre-ville une fois par semaine.

Gasong et ses collègues conduisent la camionnette contenant les provisions jusqu’à l’école.

(Rédactrice : Claire SHENG)